"J'ai été veuve à 30 ans" : Alexia Laroche-Joubert se confie sur le drame de sa vie

JACOVIDES-MOREAU

C'est le drame d'une vie. Celui qui a marqué à tout jamais Alexia Laroche-Joubert. A tel point qu'en devenant présidente de la société Miss France, elle a tenu à modifier les règles d'accès au concours de beauté en prenant en compte sa propre expérience. Depuis cette année, il est en effet possible à toutes les mamans de participer aux élections régionales et donc de concourir à celle de Miss France. "Célibataire, je trouvais ça absurde, un peu ridicule. Et c'est vrai que j'ai autorisé les mères de famille", a confirmé la productrice d'ALP à l'antenne du Club de l'été sur Europe 1 ce jeudi 4 août. Une révolution qui ne manque pas de faire jaser.

De nombreuses anciennes tenantes du titre - et même l'actuelle, Diane Leyre - ont fait part de leurs doutes quant au fait de concilier vie de famille et le rythme effréné qu'impose ce rôle. "C'est quelque chose qui est contesté hein, par des Miss France qui disent que c'est extrêmement compliqué, et ça j'en suis consciente...", concède-t-elle. Néanmoins, en tant qu'ancienne mère-célibataire, Alexia Laroche-Joubert estime quant à elle que cela n'est pas antinomique. Elle parle en connaissance de cause, comme elle l'a rappelé. "Moi j'ai été veuve à 30 ans, j'ai élevé ma deuxième quasiment seule, donc je considère que j'ai fait une carrière tout en étant mère célibataire. Il faut savoir très bien s'organiser", estime-t-elle, oubliant qu'il ne s'agit, dans le cas des Miss France, pas uniquement (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Lars von Trier malade : le réalisateur touché par une maladie grave en plein tournage
Olivia Newton-John morte d'un cancer : l'actrice était une adepte de la médecine alternative
"Je devais monter sur scène avec lui" : Jean-Marie Bigard confirme son projet de duo avec Dieudonné
Anne Heche dans le coma : les enquêteurs autorisés à tester son sang
Olivia Newton-John : pourquoi l'actrice était "impatiente" de mourir