«J’ai vécu un enfer» : Camille Lellouche raconte son passé de femme battue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
TF1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Camille Lellouche a raconté à «Sept à Huit» les violences physiques et psychologiques qu’elle a subies de la part de son petit ami lorsqu’elle avait 19 ans.

Pour la première fois, Camille Lellouche a pris la parole. L’humoriste de 35 ans a raconté à «Sept à Huit» dimanche 28 novembre 2021 les violences qu’elle a subies de la part de son petit ami lorsqu’elle avait 19 ans. «J’ai vécu un enfer pendant deux ans, toutes les formes de violence, je les ai subies. Il est devenu violent au bout d’un mois, pour une raison ridicule», a-t-elle déclaré. «On était au Portugal et il comparait sa grand-mère, qui avait travaillé toute sa vie, à mes grands-parents, qui ont été déportés et qui ont travaillé toute leur vie. Ça m’a vexée parce qu’on ne peut pas comparer des camps de concentration à quelqu’un qui a travaillé toute sa vie», a-t-elle poursuivi.

«Dix minutes après j’entends de loin : "Elle est où cette pute ?", puis il me met une baffe», a-t-elle raconté. «Je lui dis : "C’est fini" et quand je lui dis ça, il s’effondre et s’excuse, il pleure. À notre retour en France, il vient tous les jours en bas de chez moi, pour s’excuser avec des fleurs et des poèmes. Il m’avait comme ça, à l’usure», a lâché la comédienne.

Une des raisons de sa violence ? «Le fait que je n’ai pas envie de faire l’amour avec lui. Quand t’es face à quelqu’un de très costaud, t’as pas la choix», a-t-elle déclaré avant de verser quelques larmes face à la caméra de TF1. «Il disait que c’était de ma faute, que je méritais. Donc je m’excusais à chaque fois, à chaque fois pour rien, juste parce que j’avais peur. Je suis passée de 52 kilos à 40 en deux mois, je suis devenue une ombre.»

«Si tu bouges, je t’éclate»

«Il m’a fait faire des choses démesurées. Mes parents et mes grands-parents avaient mis de l’argent de côté pour moi et j’ai tout dilapidé pour lui». Des cadeaux de marques, en vogue à l’époque, «pour qu’il(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles