Publicité

“J’ai payé 6000 euros…” : Jazz Correia (JLC Family) se confie sur son opération de chirurgie esthétique ratée

En 2017, Jazz s'envolait en Tunisie pour avoir recours à plusieurs opérations de chirurgie esthétique. Le blogueur Jeremstar la suivait alors dans cette aventure afin de la filmer et de la documenter. Jazz expliquait avoir voulu changer son corps car elle ne supportait plus les critiques des internautes sur la toile. Alors qu'elle n'avait que 24 ans, la jeune femme a donc décidé de sauter le pas et de modifier son physique afin de se sentir mieux dans sa peau. Dans cette vidéo de Jeremstar, on découvrait qu'elle allait avoir recours à trois opérations pour la modique somme de 3600 euros au lieu de 12 000 euros en France. L'objectif ? Augmenter sa poitrine, diminuer sa culotte de cheval et injecter de la graisse dans ses fesses.

À lire également

Familles nombreuses : la vie en XXL (TF1) : Agnès Pavoni a accueilli son sixième enfant !

"Je suis dégoutée"

Hier, dimanche 11 février, Jazz Correia se confiait à ses abonnés lors d'une foire aux questions et assurait finalement s'être faite opérer la poitrine en France. Elle regrettait que son opération ait été un échec. Une internaute observatrice lui écrivait : "Tes tétons sont au bon endroit ? Y a pas un problème de placement ?". Et l'épouse de Laurent Correia de lui répondre avec franchise : "Je ne vais pas vous mentir, je crois bien que non, je me suis faite opérer en France en 2019 à Nice j'ai payé, je crois, 6000 euros et je n'ai vraiment pas de belles cicatrices". "J'ai un sein un peu plus haut que l'autre donc au décolleté au milieu ça se voit, et mes tétons ne sont pas de la même taille ni au bon endroit. Comme quoi, se faire opérer en France ne change rien je suis dégoutée", a-t-elle indiqué. Une autre abonnée lui demandait : "Pas trop difficile les remarques des haters et de devoir malheureusement te justifier ?". Jazz Correia reconnaissait que le regard des autres était de plus en plus pesant et agaçant… Elle débutait ainsi son message : "Si affreux et crois-moi, je ne me justifie pas sur tout (…) qu'est-ce que vous voulez que je vous dise… Les gens me dégoûtent à toujours être mauvais gratuitement". "Puis, sinon c'est dès que je poste ...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi