Publicité

“J’avais hyper peur” : Mélanie ORL apparaît le visage tuméfié pour sensibiliser sur les violences conjugales

Mercredi 31 janvier dernier, Mélanie Orlenko s'est saisie de son compte Instagram pour annoncer sa séparation. Elle a depuis laissé comprendre qu'elle avait été victime de violences conjugales et est apparue avec plusieurs bleus sur le visage…

Mercredi 31 janvier dernier, Mélanie Orlenko s'est saisie de son compte Instagram pour annoncer sa rupture. C'est cachée derrière de grosses lunettes noires que la jeune femme a expliqué qu'elle ne pardonnerai plus. Elle déclarait : "Je suis partie parce que j’ai décidé de ne pas pardonner l’impardonnable". Puis de préciser au fil de sa prise de parole : "J'ai vu plein de suppositions sur les réseaux, de tromperie, de cachoteries, de fréquenter quelqu'un d'autre… Sachez que ma séparation a été très très compliquée parce que j'ai eu en face de moi quelqu'un que je ne reconnaissais pas, quelqu'un qui n'avait jamais été comme ça avec moi. Quelqu’un qui avait pourtant toujours été doux, drôle, gentil, compréhensif".

À lire également

“Ne reviens pas en arrière” : Ambre (Familles nombreuses) apporte son soutien à Mélanie ORL, victime de violences conjugales

Un visage tuméfié…

"Je suis complètement choquée par le déroulement de cette séparation, je pense que je vais mettre du temps avant de m'en remettre (…) C'est pas propre du tout, c'est sale, c'est vraiment pas beau", assurait-elle. Elle ne nommait pas les termes "violences conjugales" mais laissait libre ses abonnés de comprendre où elle voulait en venir. "J'aurais juste aimé vous dire que quand vous êtes avec quelqu'un, si vous avez décidé que telle ou telle chose dépassait les limites du respect, même si vous êtes avec une personne qui a été géniale avec vous pendant longtemps, il y a des choses qui ne se cautionnent pas. Il y a des choses qu'il ne faut jamais laisser passer. Une fois pas deux… C'est tout ce que j'arriverai à vous dire aujourd'hui", concluait-elle.

Dans une story suivante, elle avouait être surprise de voir que de nombreuses personnes avaient compris ce qui lui était arrivé. "Je suis absolument dévastée par le nombre de femmes qui ont compris là où je voulais en venir, car elles le vivent, ou l'ont vécu. Les filles, sachez que le round 1 est toujours suivi du round 2, et ainsi de suite, tant qu'il n'y a pas k.o ! Fuyez ça !", pouvait-on lire. Ce weekend, la jeune femme a...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

VIDÉO - Cindy Bruna : "Le pire c'était toutes les autres violences que j'ai subies avec ma soeur et ma mère"