Publicité

“J’avais 11 ans” : un célèbre comédien brise le silence, il révèle avoir été violé par des "réalisateurs et producteurs"

Jeudi 22 février 2024, Aurélien Wiik s’est confié en story, sur Instagram. L’acteur vu dans Munch et Tout cela je te le donnerai, a révélé avoir été violé par des réalisateurs et producteurs de ses 11 ans à ses 15 ans.

Une prise de parole poignante… Jeudi 22 février 2024, en story, sur Instagram, Aurélien Wiik a révélé avoir été violé lorsqu’il était plus jeune. "De mes 11 ans à mes 15 ans, j'ai été abusé par mon agent et d'autres gens de son entourage. J’ai porté plainte à 16 ans, car il le faisait à d’autres. Je l’ai envoyé en prison. Je me suis défendu des mains baladeuses. On a essayé de m'enfermer dans des toilettes. J'ai dû me défendre verbalement, physiquement. Leur dire que j'avais envoyé quelqu'un en prison les calmait. D'autres insistaient", a-t-il indiqué, avant de préciser : "Jusqu'à mes 25 ans, on m'a proposé des rôles, de la drogue, en échange de faveurs. On a tenté de me droguer souvent. Une femme m'a drogué un soir. Je me suis réveillé, elle était sur moi. Ma seule MST c'est un viol. Tremblez, votre tour viendra. Vous savez qui vous êtes. Les garçons du cinéma se réveillent". L’acteur vu dans Munch et Tout cela je te le donnerai a ensuite donné le nom de son agresseur. "Il s'appelait Maurice Ripaux mais tout le monde le connaissait sous le nom de Christian Nohel. Il organisait des dîners avec producteurs, réalisateurs, etc. Certains me demandent ce qu'il est devenu. Je réponds : 'Je l'ai envoyé en prison.' Ils disent : 'Ah put**n, je m'en doutais, il n'était pas clair’. Trop tard les gars !", a-t-il écrit, avant d’ajouter : "On était plusieurs gamins au procès. Il a pris cinq ans. C'est possible. S'il y a d'autres (...)

Lire la suite sur Closer

Eve Gilles : "Pas mis un couteau sous la gorge", Miss France 2024 fait une mise au point bien sentie
Le régime ultime pour lutter contre le diabète
"Si je trouve la bonne personne…" : Inès Vandamme se confie sur son désir de maternité
Astrologie 2024 : ce signe qui va profiter d'un joli coup de chance ce 24 février
Régime : la règle d'or pour avoir un ventre plat

VIDÉO - #MeToo cinéma: "Ce dont parle Judith Godrèche est une affaire de cour d'assisses, ce n'est pas l'affaire des César" déclare Nicolas Seydoux, le président du conseil de surveillance de Gaumont