Publicité

“J’allais la ramasser dans…” : ces mots crus de Mathieu Kassovitz sur l’alcoolisme de sa mère

Pour Libération, Mathieu Kassovitz a accepté de revenir sur l'addiction à l'alcool de sa maman.

Il est l’un des réalisateurs les plus célèbres de sa génération. Mathieu Kassovitz n’a jamais eu sa langue dans sa poche. Et ce n’est pas à 56 ans que les choses vont changer. A l’écran dans Furies et à l’affiche au cinéma dans Les Rois de la Piste avec Fanny Ardant, l’acteur s’est confié sur son amour du cinéma, qui lui vient de ses parents. Il faut dire que le cinéaste a vécu dans une famille d’artistes : Peter Kassovitz, était réalisateur de téléfilms et sa mère, Chantal Rémy, était monteuse à Paris. Malheureusement pour cette dernière, la fin de sa vie a été un véritable cauchemar.

Mathieu Kassovitz se confie sur l'addiction de sa maman

En effet, Chantal Remy va décéder de son addiction à l’alcool. Et c’est Mathieu Kassovitz qui va s’occuper de sa mère jusqu’à la fin. "Chacun son addiction... J'ai vu ma mère rongée par l'alcoolisme, la déchéance à la fin de sa vie, j'allais la ramasser dans la pisse", déclare le réalisateur à Libération. Des addictions qu'il connaît, lui-même connaît, puisqu’il consomme du cannabis. "Vous savez, on se reconnaît entre les gens qui fument. C'est une façon d'être au monde, un moyen de ralentir le rythme effréné", confie-t-il. De cette addiction est sorti un documentaire, baptisé Cannabis, sorti sur France 2.

Sa consommation de cannabis

Réalisé par Mathieu Kassovitz, le cinéaste a voulu étudier ce phénomène. « J’ai eu de la chance d’avoir à 17 ans un (...)

Lire la suite sur Closer

Qu'est-ce qui empêche de perdre du poids ?
Aya Nakamura aux JO ? Au milieu de la polémique, Carla Bruni a choisi son camp et le fait savoir
Couples : qu'est-ce-que la tendance du sleep divorce ?
Quel plat fait le plus maigrir ?
Meurtre sauvage de Lola : retournement de situation pour Dahbia, la défense de la suspecte mise à mal

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Nous n’en parlons plus assez mais cette maladie réapparaît et tue 10 000 personnes chaque année en France"