Ivre au volant d'une voiture de la préfecture, le compagnon de la préfète d'Eure-et-Loir cause un accident

·2 min de lecture
A toute biture (illustration - Photo by LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)
A toute biture (illustration - Photo by LOIC VENANCE/AFP via Getty Images)

Fadela Benrabia n’est plus préfète d’Eure-et-Loire. Elle a présenté sa démission le 6 janvier dernier, après que son compagnon a été impliqué dans un incident particulièrement mal venu.

Il est policier au sein de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). Le 17 novembre dernier, il est interpellé après une course-poursuite avec d’autres policiers. Il a causé un accident de la circulation, puis commis un délit de fuite. Pour ne rien arranger à l’affaire, il conduisait sous l’emprise de l’alcool. Il est enfin poursuivi pour “conduite en ayant fait l’usage de stupéfiants, mise en danger par violation manifestement délibérée, et défaut de maîtrise”, selon les précisions du parquet de Nanterre, délivrées ce mardi.

“C’est pour des raisons personnelles que je quitte le département”

Problème, l’homme est également le compagnon de la désormais ex-préfète d’Eure-et-Loir, Fadela Benrabia. Et ce jour-là dans les Hauts-de-Seine, entre Neuilly-sur-Seine et Rueil-Malmaison, il circulait à bord d’un véhicule de la préfecture. Trop, c’est trop : le 5 janvier, la préfète a demandé à être démise de ses fonctions. “C’est pour des raisons personnelles que je quitte le département et que j’ai demandé au ministre de m’entendre sur le sujet et j’ai été particulièrement entendue”, avait-elle alors déclaré.

Elle a depuis précisé sa pensée dans les colonnes de L’Écho Républicain : “Je suis profondément désolée de cette affaire qui s’est déroulée dans un contexte privé. Cette histoire m’a profondément meurtrie. Je tiens à dire que les frais liés aux dégâts matériels seront complètement pris à ma charge pour que la préfecture et l’État ne perdent rien. Quant à mon compagnon, les procédures suivent leur cours et j’entends respecter cela.”

Démission et convocation

Nommée le 30 octobre 2019, Fadela Benrabia a vu son départ acté en Conseil des ministres le 6 janvier 2021. Elle sera remplacée dans le département par l’actuelle préfète de l’Ardèche, Françoise Souliman.

Quant à son compagnon, il est convoqué le 4 mai 2021, à 9 heures, devant la 11e chambre du tribunal judiciaire de Nanterre. Dans l’attente de son jugement, il a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de conduire.

Ce contenu peut également vous intéresser :