Ivre, il provoque un accident... et accuse sa femme

·1 min de lecture
Les policiers ont entendu des témoins de l’accident, qui ont vu l’homme ivre au volant, et pas sa femme, qu’il a présentée comme la conductrice.

En Dordogne, un homme responsable d'une collision n'a pas hésité à faire croire aux policiers que c’est sa femme qui conduisait. Une supercherie qui n'a convaincu personne.

Près de Périgueux, ce dimanche 19 septembre, une Peugeot 2008 rentre de plein fouet dans une 406 de la même marque. Le responsable de la collision, alcoolisé, appelle sa femme qui habite tout près et lui demande de le rejoindre. Lorsque les policiers arrivent, cette dernière affirme avoir été au volant de la voiture mais les enquêteurs sont sceptiques, selon Sud Ouest. Mais constatant l'état d'ébriété de son conjoint (1,12 g d’alcool par litre de sang, soit le double de la limite autorisée), les enquêteurs ont très vite senti que quelque chose n'allait pas.

Dos au mur

En garde à vue, l'homme de 41 ans est confronté aux témoins de l’accident qui sont formels : c'était bien lui au volant de la 2008 au moment du choc. Dans les cordes, le suspect avoue. En janvier 2022, la justice pourra le juger selon la procédure du “plaider coupable”. Heureusement pour lui, la conductrice de la 406 n’a été que légèrement blessée.

VIDÉO - Rage au volant : un automobiliste menacé avec un sabre et un pistolet

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles