Publicité

Les Insoumis érigent Mathilde Panot en héritière de Simone Veil

Mathilde Panot, présidente du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, a été à l'initiative de la proposition de loi constitutionnelle pour garantir le droit à l'IVG.  - Credit:Lafargue Raphael / Lafargue Raphael/ABACA
Mathilde Panot, présidente du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale, a été à l'initiative de la proposition de loi constitutionnelle pour garantir le droit à l'IVG. - Credit:Lafargue Raphael / Lafargue Raphael/ABACA

Mathilde Panot, héritière de Simone Veil ? Après le vote historique du Congrès pour la constitutionnalisation du droit à l'IVG ce lundi 4 mars, La France insoumise a estimé avoir « inscrit la loi Panot dans la Constitution », la comparant à Simone Veil, porteuse de la loi sur l'interruption volontaire de grossesse en 1975.

Dans une publication partagée sur X, le groupe parlementaire a réalisé un montage illustrant Mathilde Panot, la cheffe de file des Insoumis, aux côtés de Simone Veil, icône de la lutte contre la discrimination des femmes en France. « On l'a fait ! » illustre l'image avec « #LoiPanot ».

Mathilde Panot invisibilisée par Gabriel Attal

Cette assimilation entre Mathilde Panot et Simone Veil intervient alors que plusieurs responsables Insoumises et écologistes ont accusé Gabriel Attal d'avoir passé sous silence, dans son discours devant le Congrès lundi, les initiatives de plusieurs femmes de gauche pour faire inscrire l'IVG dans la Constitution.

Le chef du gouvernement a en effet rendu hommage à plusieurs femmes politiques qui ont fait avancer la cause de l'avortement, à l'instar de Simone Veil ou encore des anciennes ministres socialistes Martine Aubry et Yvette Roudy. Mathilde Panot n'a pas été citée dans ce discours, ce qui insurge ses collègues Insoumis qui rappellent qu'elle était à l'initiative d'une proposition de loi constitutionnelle en 2022 après l'interdiction de l'avortement dans plusieurs États américains.

« Attal, minable peti [...] Lire la suite