Publicité

IVG dans la Constitution : Emmanuel Macron ne sera pas lundi au Congrès à Versailles

Le chef de l'État ne se rendra pas lundi à Versailles, où le Congrès a été convoqué pour voter l'inscription de l'IVG dans la Constitution.

Un Congrès qu'il a convoqué mais auquel il n'a pas le droit de participer. Emmanuel Macron ne sera pas présent ce lundi 4 mars à Versailles pour le vote du Parlement réuni en Congrès sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution, a indiqué ce jeudi l'entourage du président à BFMTV.

"La révision de 2008 permet au président de la République de s'exprimer en Congrès, mais dans le cadre d'un débat sans vote", a justifié l’entourage du chef de l'État.

Or, lundi, le Congrès va bien prendre part à un vote. Ce qui ne permet donc pas à Emmanuel Macron de s’exprimer face aux parlementaires dans ce cadre.

"Un pas décisif"

L'absence du président à Versailles ne l'empêchera pas de s'exprimer au sujet de la constitutionnalisation de l'avortement. Il aura l'occasion de prendre la parole ultérieurement au vote, mais pas nécessairement dans l'immédiat, a encore précisé son entourage.

Mercredi, quelques minutes après le vote du Sénat, Emmanuel Macron avait annoncé convoquer le Parlement en Congrès et salué "un pas décisif" dont il s'est "félicité".

"Il y a des jours qui marquent l'histoire politique et parlementaire de notre pays", a renchéri le Premier ministre Gabriel Attal sur "X", en saluant une "avancée immense". "Quand les droits des femmes sont attaqués dans le monde, la France se lève et se place à l'avant-garde du progrès", a poursuivi le chef du gouvernement.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - IVG dans la Constitution : les féministes saluent le vote positif du Sénat