• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Italie: des militants pour le climat se collent la main à un tableau de Sandro Botticelli à Florence

Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
La Galerie des Offices à Florence, en Italie, le 12 octobre 2014 - Wikimedia Commons
La Galerie des Offices à Florence, en Italie, le 12 octobre 2014 - Wikimedia Commons

Scène inhabituelle dans un musée de Florence. Des militants écologistes du mouvement italien "Ultima generazione" (Dernière Génération en français) se sont collés la main à la vitre protégeant un tableau du célèbre peintre de la Renaissance italienne Sandro Botticelli vendredi, exposé dans la Galerie des Offices à Florence, relate The Guardian. Une façon de dénoncer l'inaction climatique de leur gouvernement.

La scène dure une poignée de minutes. Deux jeunes militants italiens collent leurs mains avec de la glue sur le tableau "Printemps" de Sandro Botticelli, sous le regard éberlué des visiteurs de la galerie.

"Il n'y aura plus d'art, il n'y aura plus de futur si on continue à investir des milliards d'euros par an dans la mort des gens", lancent les deux écologistes, tandis qu'une troisième militante installe sur le sol une large banderole orange "Ultima Generazione, no gas, no carbone" (Dernière Génération, non au gaz, non au charbon).

"Ce musée dans lequel nous sommes aujourd'hui est une institution avec un pouvoir. Elle se trouve dans un contexte qui lui permet de pouvoir faire pression auprès du gouvernement", assurent-ils, avant d'être interrompus par des vigiles qui les placent au sol sans qu'ils opposent de résistance. Quelques "bravo" retentissent dans la salle.

"Protéger la planète" comme le patrimoine artistique italien

Les militants expliquent avoir voulu mener une action de "désobéissance civile non violente" avec pour ambition de "faire pression sur le gouvernement pour qu’il prenne des décisions plus courageuses face à l’effondrement climatique et social en cours", dans un communiqué publié sur son site.

"De la même manière que nous défendons notre patrimoine artistique, nous devons nous consacrer au soin et à la protection de la planète", appellent-ils, estimant que "l’effondrement éco-climatique et social en cours affectera tragiquement aussi la conservation des lieux de conservation des biens culturels".

Les trois militants ont été emmenés par les forces de l'ordre, selon l'agence de presse italienne Ansa. Aucun dommage n'est à déplorer.

Ce mode d'action n'est pas une première. Des militants écologistes du collectif "Just Stop Oil" (Arrêtez le pétrole) s'étaient de la même façon collés les mains au cadre d'un tableau de Van Gogh exposé dans la galerie Courtauld de Londres en juin dernier.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles