Publicité

Italie : début des travaux de sécurisation de la tour Garisenda à Bologne

Ces deux tours sont la mémoire historique de la ville de Bologne, également appelée la "Turrita" car à l'époque médiévale, elles étaient entourée d'une centaine de tours, symboles du prestige des familles les plus riches et les plus influentes de la ville.

La tour la plus haute, celle des Asinelli, mesure 97 mètres, mais c'est la plus basse, la Garisenda, qui fait 47 mètres, qui inquiète les Bolonais, car elle penche de 4 degrés, encore plus que la tour de Pise.

"Les deux tours sont le symbole de notre ville. Dante les mentionne dans la Divine Comédie comme la tour penchée, la Garisenda. Ils sont un symbole d'identité du plus grand centre historique médiéval d'Europe. Ces tours et portiques représentent le paysage bolognais. Pour nous, il est impensable de les perdre et c’est pour cette raison que nous devons en prendre soin" affirme Matteo Lepore, maire de Bologne.

La Tour Garisenda penche depuis sa construction il y a plus de 900 ans, en raison de l'affaissement du terrain et des fondations fragiles. Raffaela Bruni, ingénieure et coordonnatrice des travaux, explique : _"historiquement,_la tour présente une pente vers le côté Est, de plus en plus accentuée, mais toujours dans le même sens. Ce printemps, au mois de mai, grâce à l’un des capteurs placés aux quatre coins de la tour, un nouvel affaissement, jamais enregistré auparavant, a été détecté en direction sud-ouest."

**Ce nouvel affaissement nécessite des travaux de sécurisation qui dureront environ 2 ans et seront ensuite suivis des travaux de restauration.**Les travaux de sécurisation de la Tour Garisenda ont également commencé grâce à la contribution des habitants et des citoyens qui ont voulu montrer leur affection pour le principal symbole de la ville de Bologne.

"Une belle mobilisation pour la collecte de fonds, près de 4 millions d'euros récoltés, des dons d'entreprises locales et de particuliers également. Il existe un site Internet, sosteniamoleduetorri.it, et grâce à ces ressources, nous pouvons effectuer à la fois l'entretien et la restauration" ajoute Matteo Lepore.

La ville se rassemble autour de ses symboles. La tour Garisenda restera stable encore longtemps, même si elle continuera à pencher.