Publicité

Italie: un curé victime d'une tentative d'empoisonnement à l'eau de javel dans le vin de messe

En donnant la messe ce samedi 24 février, Felice Palamara a porté un verre de vin à sa bouche et a immédiatement remarqué une odeur forte et inhabituelle. L'eau et le vin de la messe avaient été empoisonnés à l'eau de javel, selon des analyses réalisées ensuite, rapporte El Corriere della Sera.

Felice Palamara exerce dans la paroisse de Pannaconi en Calabre depuis plusieurs années. Récemment, il a déjà été victime d'intimidations. Tous les regards et investigations se tournent vers la mafia calabraise, selon les médias locaux.

Menaces et intimidations

Le mois dernier, la voiture du curé de Pannaconi a été incendiée à proximité de l'église. Dans la ville voisine de Cessaniti, le cadavre d'un chat a été placé sur le capot d'un autre prêtre, qui a également reçu des lettres de menaces.

Selon El Corriere, les deux prêtres, par leurs appels au respect du droit, ont peut-être agacé ceux qui espèrent légitimer le pouvoir par le chantage et l'intimidation.

La situation locale est particulièrement tendue depuis plusieurs mois. Depuis août, Pannaconi est administrée par un commissaire préfectoral après la démission du maire à la suite d'une enquête sur l'influence de la mafia au sein de la municipalité. Depuis, les intimidations se sont multipliées, en particulier à l'encontre des hommes d'Église.

La mafia calabraise

La police cherche ainsi à identifier les responsables de cette tentative d'empoisonnement, notamment en exploitant les images de vidéosurveillance. En outre, Felice Palamara a été placé sous protection policière 24 heures sur 24, rapporte La Repubblica.

En novembre, plus de 200 personnes dont des mafieux, et leurs complices en col blanc, ont été condamnées à des peines allant jusqu'à 30 années de réclusion à l'issue d'un "maxi-procès" contre la 'Ndrangheta, la plus puissante mafia de la péninsule de la Calabre.

La 'Ndrangheta est la plus riche et la plus puissante des mafias italiennes. Présente dans une quarantaine de pays, elle exerce sur sa terre d'origine une emprise étouffante, infiltrant et corrompant l'administration tout en faisant régner sa loi de fer sur la population.

Article original publié sur BFMTV.com