Publicité

Italie: au moins 59 migrants morts dans un naufrage près des côtes

"Des dizaines et des dizaines de morts noyés, dont des enfants, beaucoup de disparus", a déclaré le président de la région Calabre, où le drame a été découvert.

Au moins 59 migrants, dont un nouveau-né de quelques mois, sont morts après le naufrage à l'aube de leur embarcation non loin de la ville italienne de Crotone, en Calabre (Sud), selon plusieurs sources.

"Jusqu'à il y a quelques minutes, le nombre de victimes confirmées était de 59", a déclaré à 16 heures le maire de Crotone, Vincenzo Voce, à la chaîne d'information en continu Sky TG-24.

"Des dizaines et des dizaines de morts noyés, dont des enfants, beaucoup de disparus. La Calabre est en deuil pour cette terrible tragédie", a déploré dans un communiqué Roberto Occhiuto, président de la région.

"Plus de 200 personnes" sur le bateau

Le précédent bilan faisait état d'une trentainede migrants morts ce dimanche matin. Les pompiers italiens avaient confirmé sur Twitter avoir récupéré 28 corps, tandis que trois autres auraient été entraînés plus loin par les courants maritimes, depuis l'embarcation qui contenait "plus de 200 personnes", ont indiqué ces derniers à l'AFP.

L'agence AGI affirmait pour sa part, citant un responsable de la Croix rouge italienne "présent sur les lieux du naufrage" que les corps récupérés étaient "au nombre de 40". Par ailleurs, une cinquantaine de personnes ont été secourues, selon les pompiers.

Interrogés par l'AFP, les garde-côtes italiens n'ont pas répondu dans l'immédiat.

Selon l'agence AGI, l'embarcation des migrants, qui était surchargée, s'est brisée en deux en raison de la grosse mer.

"Absolument nécessaire de lutter fermement contre les filières de l'immigration clandestine"

Ce nouveau naufrage survient quelques jours à peine après l'adoption par le Parlement de nouvelles règles controversées du gouvernement dominé par l'extrême droite sur le sauvetage des migrants. Elle oblige les navires humanitaires à effectuer un seul sauvetage à la fois ce qui, selon les critiques, augmente le risque de décès en Méditerranée centrale dont la traversée est considérée comme la plus périlleuse au monde pour les migrants.

Pour le ministre de l'Intérieur Matteo Piantedosi, cette "tragédie (...) démontre comment il est absolument nécessaire de lutter fermement contre les filières de l'immigration clandestine".

La situation géographique de l'Italie en fait une destination de choix pour les demandeurs d'asile qui passent de l'Afrique du Nord à l'Europe et Rome se plaint depuis longtemps du nombre d'arrivées sur son territoire. Selon le ministère de l'Intérieur, près de 14.000 migrants ont débarqué en Italie depuis le début de l'année, contre environ 5200 durant la même période l'an dernier et 4200 en 2021.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Italie : quatre-vingt-quatre migrants accueillis à Ravenne