Italie. Au bord du gouffre financier, le Calcio appelle ses footballeurs à l’aide

·1 min de lecture

La pandémie ayant privé les équipes de précieuses ressources, plusieurs d’entre elles risquent de ne pas pouvoir payer l’inscription en Serie A l’année prochaine. Pour tenter de remédier à cette situation, les clubs demandent donc à leurs joueurs de renoncer à une partie de leurs salaires.

De l’autre côté des Alpes, la Serie A, la compétition qui oppose les 20 équipes de l’élite du championnat de football italien, est en passe de se terminer, mais une autre bataille, peut-être plus importante, vient à peine de débuter. Et celle-ci ressemble fort à une lutte pour la survie. Car, comme le souligne La Repubblica, la Serie A “est arrivée à un point de non-retour et risque la faillite”. En effet, poursuit le quotidien romain, “5 ou 6 clubs ne disposent actuellement pas des ressources suffisantes pour s’inscrire au prochain championnat”.

La conséquence de presque un an et demi de pandémie, qui a fait perdre au football italien “700 millions d’euros, entre droits télés, sponsors perdus, et absence de public dans les stades”.

À lire aussi: Enquête. Avec la pandémie, le château de cartes du foot business s’est écroulé

Ainsi, pour essayer de se sortir de cette impasse, les clubs transalpins ont décidé de s’unir pour proposer des mesures chocs qui leur permettraient d’assurer leur survie.

Les équipes de Serie A demandent à pouvoir retarder le versement des salaires dus à leurs footballeurs et, encore plus surprenant, à pouvoir priver les joueurs de deux mois de salaires cette année.

Ces deux propositions, détaille la Gazzetta dello Sport

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles