Publicité

Israël refuse la création d'un État palestinien indépendant

Benyami Nétanyahou dit "non" à la proposition de Washington : le Premier ministre israélien récuse l'hypothèse d'une solution à deux États, même lorsque le conflit face au Hamas aura pris fin, et compte aller jusqu'à une "victoire totale" sur l'organisation terroriste.

"Dans l'hypothèse d'un futur accord - avec ou sans règlement du conflit - Israël doit pouvoir contrôler la sécurité de tout le territoire situé à l'ouest du Jourdain", a déclaré le Premier ministre israélien. "Il s'agit d'une condition préalable qui est incompatible avec la notion de souveraineté. Quel choix a-t-on? J'énonce cette réalité à nos amis américains et j'ai cessé de tenter d'imposer une possibilité qui nuirait à la sécurité d'Israël".

Une prise de position qui intervient au lendemain d'un rassemblement symbolique, organisé pour fêter le premier anniversaire de Kfir Bibas, le plus jeune otage israélien détenu dans le bande de Gaza, et dont le sort reste incertain. Il était âgé de tout juste neuf mois lorsqu'il a été enlevé le 7 octobre dernier, avec son frère et ses parents.

La distribution des médicaments destinés aux otages israéliens reste pour l'instant en suspens. La cargaison serait arrivée dans la bande de Gaza, à la suite d'un accord négocié par la France et le Qatar, en échange d'un acheminement plus important de traitements pour la population gazaouie.