Israël: le fond d'une piscine privée s'ouvre, un mort et un blessé

Le fond d'une piscine privée s'est ouvert en Israël, faisant un mort et un blessé.  - Capture d'écran Twitter
Le fond d'une piscine privée s'est ouvert en Israël, faisant un mort et un blessé. - Capture d'écran Twitter

Deux personnes ont été aspirées par l'effondrement brutal du fond d'une piscine privée, à Karmei Yosef, dans le centre du pays. L'une d'entre elles a pu sortir par ses propres moyens, tandis que l'autre n'a pas survécu.

Une personne est morte et une autre a été blessée à Karmei Yosef, ville du centre d'Israël, après avoir été aspirées dans un trou qui s'est ouvert au fond d'une piscine privée. Les faits se sont déroulés jeudi, lors d'une fête d'entreprise, organisée par une société de marketing, réunissant une cinquantaine de personnes, rapporte The Times of Israel.

D'après le média israélien, six personnes se baignaient dans la piscine, quand un effondrement brutal du fond ("sinkhole" en anglais) a créé un trou profond de 13 mètres. Deux hommes y sont tombés. Le premier a réussi à escalader pour ressortir et, légèrement blessé, il a été pris en charge par les secours.

Une piscine sans permis

Le deuxième homme, âgé de 32 ans, n'a pas survécu à la chute. Les secours ont mis quatre heures à l'atteindre et à prononcer sa mort. Selon les secours, l'opération a été compliquée par la crainte d'un second effondrement, les obligeant à construire une structure pour consolider la surface de la piscine, avant de pouvoir secourir la victime.

Selon nos confrères, le propriétaire de la villa, qui abrite souvent ce genre de fêtes, n'avait pas demandé de permis pour construire sa piscine. Il a été entendu par la police, qui a ouvert une enquête.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Une famille d'ours vient faire trempette dans leur piscine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles