Publicité

Israël: deux autres otages détenues dans la bande de Gaza libérées par le Hamas

Le groupe terroriste du Hamas a affirmé lundi avoir libéré deux femmes enlevées lors de son attaque sur le territoire israélien le 7 octobre et détenues depuis dans la bande de Gaza qu'il contrôle.

Le porte-parole de la branche militaire du Hamas, Abou Obeida, a affirmé dans un communiqué que les deux femmes otages avaient été libérées "pour des raisons humanitaires pressantes" grâce à une médiation du Qatar et de l'Egypte. Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a affirmé de son côté avoir facilité la libération de ces deux otages.

Cette libération, qui intervient trois jours après celle de deux Américaines, n'a pas été confirmée dans l'immédiat par les autorités israéliennes.

Les médias israéliens donnaient l'identité des deux femmes, des octogénaires du kibboutz Nir Oz, Yocheved Lifshitz et Nourit Kuper, prises en otages avec leurs maris, lors de l'attaque sanglante du Hamas, le 7 octobre.

Arrivées au point de passage de Rafah

La presse égyptienne a indiqué que deux otages libérés par le Hamas arrivaient au terminal de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza.

D'après les estimations des responsables du kibboutz, environ un quart de ses 400 habitants ont été tués, kidnappés ou sont portés disparus.

Le groupe terroriste a accusé Israël d'avoir "violé à huit reprises les arrangements régissant l'opération de libération qui avaient été convenus avec les médiateurs pour qu'elle soit menée à bien".

Plus de 220 otages israéliens, et étrangers ou binationaux ont été recensés par Israël. Ils ont été enlevés et emmenés à Gaza par les islamistes du Hamas lors d'une attaque sanglante sans précédent le 7 octobre, qui a déclenché une guerre, Israël pilonnant depuis la bande de Gaza pour "anéantir" le groupe terroriste.

Article original publié sur BFMTV.com