“Contre la manipulation, le mensonge, l’islamophobie ambiante !”, “beaucoup plus de gens vont regarder l’émission au final…” : avant même sa diffusion, un reportage de “Zone Interdite” suscite une forte polémique sur Twitter

·4 min de lecture
L'enquête de "Zone Interdite" a suscité de vives réactions avant même sa diffusion. (Capture d'écran M6) (Capture d'écran M6)

Ce dimanche 23 janvier, sur M6, “Zone Interdite” diffuse une enquête intitulée “Face au danger de l’islam radical, les réponses de l’État”. Des vidéos annonçant le reportage à venir ont été publiées sur les réseaux sociaux. Des extraits concernant la ville de Roubaix ont suscité de vives réactions… au point de voir le hashtag #BoycottZoneInterditeM6 faire partie des expressions les plus mentionnées sur Twitter ce dimanche. Un niveau de polémique rare pour l’émission présentée par Ophélie Meunier.

Une enquête qui fait parler d’elle… avant même sa diffusion. Ce dimanche soir, Ophélie Meunier est de retour aux commandes de “Zone Interdite” sur M6, après quatre mois de congé maternité. À l’occasion de son retour, la présentatrice du programme propose une enquête s’intéressant à l’islam radical. Le reportage se focalise sur certains quartiers de France comme ceux de la ville de Roubaix où près d’un habitant sur deux vit sous le seuil de pauvreté. En amont de la diffusion du reportage prévue ce soir, la chaîne et la production ont publié plusieurs extraits, en guise de bande-annonce, sur les réseaux sociaux hier et aujourd’hui dans la matinée. Dans l’un de ces extraits, on aperçoit Amine El Bahi, un Roubaisien juriste en droit public âgé de 25 ans. Ce dernier “s’inquiète d’un communautarisme qui basculerait doucement vers l'intégrisme". Selon lui, en cinq ans, des rues de sa ville se sont “transformées”. L’extrait vidéo montre notamment “des librairies islamistes” et “des boutiques qui vendent le niqab”.

“Nous sommes fatigués…”

Le même extrait montre également une boutique de jouets dans laquelle il est possible d’acheter des poupées sans visage, pour les parents soucieux de respecter une certaine vision de l’islam. Cet extrait vidéo et l’extrait de l’interview d’Amine El Bahi ont suscité de très vives réactions sur Twitter. Un Twitter Space (un salon de discussion audio diffusé en direct sur Twitter) appelant au boycott de l’émission et dans lequel participait Amine El Bahi a généré de nombreux échanges, passionnés, pendant plusieurs heures ce dimanche après-midi. Il a été massivement relayé et a contribué au succès du hashtag #BoycottZoneInterditeM6. Du côté des internautes, certains estiment que ce hashtag ne fait qu'augmenter la promotion de l’émission, d’autres, “fatigués”, dénoncent une “islamophobie ambiante”. Dans un communiqué diffusé par l’émission, on apprend par ailleurs que Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, fera des annonces après la diffusion du reportage.

VIDEO - Qui veut être mon associé ? : pourquoi Julien Courbet ne présente plus l’émission de M6

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles