Publicité

Islam : est-il autorisé de divorcer durant le mois du ramadan ?

Au cœur de ces discussions se trouve le mois sacré du Ramadan, période de jeûne, de prière et de réflexion pour les musulmans à travers le monde. Et surtout d'abstention et de privation d'un ensemble de pratique dans le quotidien de certains fidèles. Et parmi ces multiples interdictions, une interrogation persiste : est-il autorisé de divorcer durant le mois du Ramadan selon les principes de l'islam ? Cette question soulève des débats parmi les érudits religieux, car elle touche à la fois aux préceptes du droit divin et aux réalités de la vie quotidienne des croyants. Pour comprendre cette question complexe, il est essentiel d'examiner les enseignements islamiques sur le mariage, le divorce et la spiritualité. Voici tout ce que vous devez savoir !

L'Islam accorde une grande importance au mariage, le considérant comme une institution sacrée et un pilier fondamental de la société. Selon les enseignements du Coran, le mariage est une alliance entre un homme et une femme, fondée sur l'amour, la compassion, la loyauté et le respect mutuel. Allah dit dans le Coran, dans la sourate Ar-Rum (30:21) : "Et parmi Ses signes est qu'Il a créé pour vous, à partir de vous-mêmes, des épouses afin que vous trouviez la tranquillité auprès d'elles, et qu'Il ait établi entre vous amour et miséricorde. Il y a vraiment là des preuves pour des gens qui réfléchissent." Ainsi, le mariage est vu comme un moyen d'atteindre la paix intérieure et la stabilité dans la vie.

De plus, le Coran encourage les croyants (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

IPTV : que risque-t-on à utiliser un service de streaming illégal ?
Les jeux olympiques réunissent-ils plus de monde que la coupe du monde de football ?
8 mars : pourquoi la journée de la femme n'existe pas
Combien paye-t-on d’impôts en Europe lorsqu’on fait partie de la classe moyenne ?
Est-il possible de cumuler une pension d'invalidité et une retraite ?