Isère : ivre, il incendie des voitures, puis asperge d'essence les policiers venus l'interpeller

Le pyromane présumé a été arrêté et placé en garde à vue (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Maîtrisé par les forces de l'ordre, l'individu a été placé en garde à vue et va faire l'objet d'un examen médical.

L'incident a failli tourner au drame. Un homme âgé de 39 ans a été arrêté dans la nuit de dimanche à lundi à Grenoble (Isère), après avoir mis le feu à plusieurs véhicules, puis avoir essayé de brûler avec de l'essence et un chalumeau les policiers venus l'interpeller.

Deux véhicules en flammes

Comme le raconte France 3 Auvergne Rhône-Alpes, il était environ minuit lorsqu'une patrouille de police circulant dans le quartier Villeneuve a été alpaguée "par un passant". Ce dernier leur a alors expliqué que plusieurs voitures étaient en train de brûler sur un parking situé à quelques rues de là.

Arrivés sur place, les forces de l'ordre ont constaté que le témoin disait vrai. Alors que deux véhicules étaient en flammes, les policiers ont aperçu un homme essayant manifestement de mettre le feu à un troisième véhicule. Les fonctionnaires ont donc immédiatement entrepris d'interpeller le pyromane présumé.

Il asperge les policiers d'essence et agite un chalumeau

Loin de se laisser faire, celui-ci aurait aspergé "copieusement" les policiers avec du "liquide inflammable" et aurait ensuite agité "un chalumeau devant eux essayant de l'actionner et en se débattant". Le fauteur de troubles a finalement été maîtrisé et arrêté sans faire de blessés.

A la suite de cette incartade, les dégâts sont donc surtout matériels : d'après France 3 "quatre voitures ont été complètement détruites et deux autres ont été partiellement endommagées", malgré l'intervention des pompiers et d'un engin de lutte contre les incendies.

Avant de mettre le feu, il colle une feuille sur le pare-brise pour avertir de ses intentions

Le suspect a pour sa part été placé en garde à vue pour dégradations volontaires par incendie, outrage, rébellion et violences volontaires sur personnes dépositaires de l'autorité publique. D'après les éléments transmis par les forces de l'ordre, il était ivre au moment des faits, ne semble pas "jouir de toutes ses facultés mentales" et devrait d'ailleurs faire l'objet d'un examen médical.

Les premiers éléments de l'enquête indiquent en effet que le pyromane présumé a eu un comportement étrange avant de passer à l'acte. "Préalablement à son geste, l'individu a apposé un document A4 sur les parebrises des véhicules en stationnement pour avertir les propriétaires de son intention d'incendier les véhicules", informe ainsi la direction départementale de la sécurité publique de l'Isère, citée par France 3.

VIDÉO - Un homme ivre sauvé in extremis sur un passage à niveau