Isère : il forçait sa femme et ses deux enfants à vivre dans une cabane insalubre dans les marais

Les enquêteurs décrivent une "cabane en bois, insalubre, sans eau courante, avec des câbles électriques non-isolés" (illustration) (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Également accusé de violence sur sa compagne, l'individu vient d'être condamné à une peine de prison ferme, en plus du retrait de son autorité parentale.

Il a fait vivre un enfer à sa compagne et à leurs deux enfants en bas âge. Un homme âgé de 46 ans vient d'être lourdement condamné par le tribunal judiciaire de Bourgoin-Jallieu pour avoir violenté sa conjointe et forcé sa petite famille à vivre dans des conditions indignes et dangereuses.

Selon La Dépêche, qui reprend des informations du Dauphiné Libéré, le prévenu s'était ainsi installé, en compagnie de sa femme et de leurs enfants âgés de 3 et 16 mois, dans une zone de marais située sur la commune de Pont-de-Beauvoisin. La petite famille résidait ainsi dans "une cabane en bois, insalubre, sans eau courante, avec des câbles électriques non-isolés et alimentés par un groupe électrogène".

"Je l’ai suivi car j’avais peur de lui"

Le quotidien régional ajoute que l'accusé a également été reconnu coupable de violences envers sa femme. D'après le témoignage de cette dernière, le quadragénaire la giflait régulièrement et était sujet à des accès de colère qui pouvaient la mettre en danger physiquement. "Je l’ai suivi car j’avais peur de lui, peur pour mes enfants", a témoigné la jeune femme devant la justice.

Suite à l'interpellation de l'individu dans la cabane "familiale" de Pont-de-Beauvoisin, les deux nourrissons ont été placés auprès de l'aide sociale à l'enfance. De son côté, leur père a finalement été condamné à trois ans d’emprisonnement, dont dix-huit mois de sursis probatoire renforcé, et au retrait de son autorité parentale.

VIDÉO - Maison de l'horreur au Texas, des jumeaux secourus par une voisine