Publicité

Isabelle Huppert revient sur le « Bérénice » de Castellucci et les représentations chahutées

Isabelle Huppert a réagi sur France Inter sur la pièce « Bérénice » chahutée.
Mike Blake / Reuters Isabelle Huppert a réagi sur France Inter sur la pièce « Bérénice » chahutée.

THÉÂTRE - Cela ne l’a pas perturbée plus que cela. Isabelle Huppert est l’actrice principale, et même la seule actrice, de la pièce classique Bérénice façon Castellucci. La version de la pièce de théâtre de Racine imaginée par le metteur en scène et plasticien italien a pour le moins divisé les spectateurs. La comédienne a même été un soir de mars invectivée en pleine représentation.

Interrogée par Nagui dans La Bande Originale sur « le fameux 4e mur », qui sépare les spectateurs des comédiens sur scène, qui a « sauté un soir » lorsqu’un spectateur « irrespectueux » l’a invectivée, Isabelle Huppert ne s’est pas montrée choquée par l’évènement.

Lors de la représentation du 19 mars, un spectateur avait frontalement interpellé Isabelle Huppert, et hurlant « on comprend rien à ce que tu dis Isabelle », comme l’avait rapporté le journaliste du Figaro Alban Barthélémy.

Cette harangue n’a pas bousculé Isabelle Huppert « On a dit tout et n’importe quoi, et surtout n’importe quoi sur la manière dont ça s’est passé. Apparemment ça a questionné les gens, peut-être encore plus que moi. Pour moi c’était un micro-évènement, très très court. »

La spécificité des pièces de Castellucci

L’actrice s’est montrée plutôt philosophe suite à cette intervention isolée. « Moi ça ne m’a pas surprise non plus. Les spectacles de Castellucci, ils ont toujours beaucoup dérangé. Il y a eu précédemment des réactions infiniment plus violentes, donc finalement je trouve qu’on s’en est pas mal tirés sur Bérénice, par rapport à d’autres. Mais ce n’était pas si grave que cela non plus ».

De fait, comme l’ont rapporté d’autres spectateurs ayant assisté à cette soirée et à d’autres représentations, la pièce est clivante : suscitant fascination ou incompréhension. Pour rappel dans la version de Bérénice imaginée par Castellucci, Isabelle Huppert est seule (sur une scène peu éclairée) dans la peau de l’amante de l’empereur Titus.

Au HuffPost, une lectrice-spectatrice expliquait même : « J’ai assisté, avec mon compagnon, à la représentation de Bérénice avec Isabelle Huppert le 24 février dernier au Domaine d’O à Montpellier : nous avons donc essuyé les plâtres ! En fait, notre stupéfaction et notre déconvenue se sont transformées en un humour dévastateur. Mais il n’y a pas eu de huées, il est reconnu que le public montpelliérain se tait même s’il est mécontent. En fait il était « paralysé ».

Après avoir été jouée au Théâtre de la ville jusqu’au 28 mars, la pièce doit partir en tournée internationale jusqu’en mai 2025 et passera à Milan, Genève, Clermont-Ferrand, Naples ou encore Rennes.

À voir également sur Le HuffPost :

Valérie Hayer « pas très à l’aise » avec les propos d’Emmanuel Macron sur Gérard Depardieu

Atteinte d’un cancer, Shannen Doherty se prépare à sa mort éventuelle et vend ses biens