Publicité

Iran : l'auteur d'un hymne protestataire condamné à plus de trois ans de prison

Iran : l'auteur d'un hymne protestataire condamné à plus de trois ans de prison

Shervin Hajipour a été condamné à une peine de trois ans et huit mois de prison pour "propagande contre le système" et "encouragement à manifester". Le tribunal a prononcé cette peine en partie parce qu'il a estimé que le chanteur n'avait pas exprimé de regrets concernant la publication de la chanson.

Il lui a également imposé une interdiction de voyager pendant deux ans et il lui a été ordonné de créer une chanson sur les "crimes américains" et de publier des messages sur ces prétendus crimes, en ligne.

Shervin Hajipour a déjà purgé une partie de sa peine de prison, mais il avait été libéré sous caution dans l'attente de la décision du tribunal.

Sa chanson, "Baraye", commence par : "Pour danser dans les rues", "pour la peur que nous ressentons lorsque nous nous embrassons". Les paroles énumèrent les raisons que de jeunes Iraniens ont publiées en ligne pour expliquer pourquoi ils ont protesté contre la théocratie au pouvoir en Iran après la mort de Mahsa Amini en septembre 2022, après avoir été arrêtée par le police des mœurs.

Les manifestations se sont rapidement transformées en appels à renverser les dirigeants religieux de l'Iran. La répression qui s'en est suivie a fait plus de 500 morts et plus de 22 000 personnes ont été arrêtées.