Iran : le combat des parents de Mohammad Mahdi Karami

© DR

La Cour suprême d'Iran a confirmé mardi les condamnations à mort de deux personnes et ordonné un nouveau procès pour trois autres dans l'affaire du meurtre d'un milicien lors de manifestations contre la mort de Mahsa Amini.

À lire aussi Mort de Mahsa Amini : la chronologie de la révolte en Iran

Les protestations en Iran ont éclaté après la mort le 16 septembre de Mahsa Amini, une Kurde de 22 ans décédée à la suite de son arrestation par la police des moeurs pour infraction au code vestimentaire strict de la République islamique imposant notamment le port du voile en public pour les femmes.

Les autorités affirment que des centaines de personnes, dont des membres des forces de sécurité, ont été tuées dans ce qu'elles qualifient généralement d'"émeutes", et des milliers ont été arrêtées.

Cinq personnes avaient été condamnées à mort en première instance pour le meurtre lors de manifestations le 3 novembre à Karaj, à l'ouest de Téhéran, d'un membre de la milice des Bassidji, liée aux Gardiens de la Révolution, l'armée idéologique d'Iran.

Après examen, la Cour suprême a "confirmé les peines des condamnés Mohammad Mahdi Karami et Seyed Mohammad Hosseini", selon un communiqué de la Cour mardi. Celles de "Hamid Ghare-Hasanlou, Hossein Mohammadi et Reza Aria ont été annulées pour vices de procédure" et un "nouveau procès" a été ordonné.

Onze autres accusés dans la même affaire ont été condamnés à de longues peines de prison, mais auront un nouveau procès après que des "...


Lire la suite sur ParisMatch