Publicité

Ces inventeurs qui ont regretté leurs inventions

Dans le domaine des inventeurs qui regrettent leurs inventions, on peut en citer principalement quatre. On peut penser à Arthur Galston, inventeur de l’agent orange qui à l’origine était un composé pensé pour stimuler la floraison des graines de soja, mais qui finalement a été utilisé par l’armée américaine pendant la guerre du Viêt Nam pour déforester les jungles susceptibles d’être exploitées par les Viêt-Cong. On peut aussi penser à Mikhail Kalashnikov qui, lorsqu’il a créé la mitraillette AK-47 pour armer l’armée russe, ne s’imaginait pas qu’elle serait ensuite utilisée par autant de pays. En dernier, on citera Alfred Nobel. S’il est à l’origine par son testament de la création du prix Nobel récompensant les mérites en physique, chimie, médecine, philosophie et littérature, il est aussi à l’origine de l’invention de la dynamite.

Robert Oppenheimer est le père de la bombe atomique, aussi appelée bombe H ou bombe à hydrogène. Cette bombe H est née lors du projet Manhattan, mené par Oppenheimer. Après cette invention, il se surnomma plus tard le "destructeur des mondes". Le projet Manhattan est né après qu’Einstein, en 1939, est allé voir le président américain de l’époque Franklin D. Roosevelt, aux États-Unis, afin de le prévenir que l’Allemagne nazie pourrait dans un futur proche fabriquer une bombe atomique. Afin de contrer cela et dans le contexte de la guerre, le président créa alors le projet Manhattan afin de créer sa propre bombe. Cette invention aura eu une grosse incidence (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

D'où vient l'expression "qui dort dîne" ?
Pourquoi dit-on que les chats ont "9 vies" ?
Quel est le plus vieux conflit international au monde qui perdure à ce jour ?
Quelles sont les différentes noces et leurs significations ?
Rue David Bowie à Paris : ces autres rues qui rendent hommage à des chanteurs