Invasion. Le comté de Los Angeles croule sous les paons

·2 min de lecture

Dans le sud de la Californie, la question de cohabiter avec les paons, qui divise déjà les habitants, est devenue explosive ces derniers mois.

Le paon est un oiseau aussi majestueux qu’agaçant. Dans le comté de Los Angeles, les habitants subissent d’importantes nuisances causées par cet oiseau, présent à l’état sauvage, détaille le Washington Post : cris d’accouplement au lever du soleil, jardins dévorés et bardeaux arrachés… Même les voitures en stationnement sont violemment picorées lorsque les mâles confondent leur propre reflet avec un rival, relate le quotidien de la capitale américaine.

À lire aussi: Biodiversité. Les paons, un fléau pour les agriculteurs néozélandais

Importés d’Inde à la fin du XIXe siècle par un riche entrepreneur, les paons se sont adaptés à leur nouvel environnement et ont proliféré. Accueilli favorablement dans plusieurs cités du comté, le volatile est même devenu l’emblème de la ville d’Arcadia.

Un programme de relocalisation interrompu

Afin de limiter la présence des paons en zone urbaine, le comté et plusieurs villes de la région avaient mis en place un programme de relocalisation de ces oiseaux vers des ranchs ou des fermes. Mais il avait été interrompu ces derniers mois en raison de la propagation de la maladie de Newcastle, mortelle pour les oiseaux, qui a tué plus d’un million de poulets dans la région. L’industrie avicole a été particulièrement mobilisée pour endiguer l’épidémie jusqu’à son arrêt l’année dernière. Même les entreprises chargées du déplacement de paons devaient d’abord tester les oiseaux avant de les déménager. Les paons ont ainsi eu tout le loisir de se multiplier (le nombre exact d’individus est inconnu).

Discorde entre anti- et pro-paons

Le déplacement des volatiles a repris, mais il

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles