Publicité

Intrusion à l’Élysée, un inconnu retrouvé tout près du bureau de Macron

L'intrus a réussi à traverser la cour d'honneur de l'Élysée sans éveiller les soupçons et à s'introduire dans le bâtiment principal. - Credit:Alexis Sciard / MAXPPP / IP3 PRESS/MAXPPP

Fin septembre, un homme a réussi à s’introduire au sein de l’Élysée en déjouant l’attention de la garde républicaine, rapporte « Le Canard enchaîné ».

Un incident pour le moins inquiétant. Fin septembre, un homme a réussi à s'introduire dans le palais de l'Élysée et a même pu entrer dans le bâtiment principal, a révélé Le Canard enchaîné mardi 29 novembre. L'intrus a été repéré par un huissier au pied de l'escalier menant au bureau d'Emmanuel Macron et a été interpellé par la sécurité du palais présidentiel. Après son arrestation, il a été conduit au commissariat du 16e arrondissement pour y être interrogé. Après vérification de ses antécédents, il a été établi qu'il était inconnu des services de police jusque-là.

Au moment des faits, qui se sont déroulés le vendredi 28 septembre, le chef de l'État n'était pas dans son bureau puisqu'il assistait à un conseil de défense, dans une autre aile de l'Élysée.

À LIRE AUSSI Les secrets de l'Élysée – Au bureau, avec le président

Comment un tel incident a-t-il pu se produire alors que l'identité de chaque personne qui entre dans le palais de l'Élysée doit être connue des services de sécurité d'Emmanuel Macron ?

Selon Le Canard enchaîné, l'homme – qui risque jusqu'à un an d'emprisonnement et 15 000 euros d'amende si des poursuites sont engagées contre lui – a réussi à tromper la vigilance des policiers patrouillant devant le portail de l'Élysée, s'est glissé dans le dos des gendarmes lors d'une relève de la garde républicaine, puis a traversé la cour d'honneur avant d'entrer dans le bâtiment principal. Et c'est donc en bas des escaliers menant au bureau présidentiel que [...]

Lire la suite

VIDÉO - Jean-Michel Aphatie : "Sans une majorité franche à l’Assemblée nationale, Emmanuel Macron ne peut pas gouverner"