Publicité

Intoxication au monoxyde de carbone : les signes qui doivent vous alerter

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore. En cas d'intoxication, il faut réagir rapidement.

L'Agence de santé rappelle que cette intoxication se manifeste par des maux de tête, des nausées et des vertiges (Getty Images)

Chaque année, en France, environ 1 300 épisodes d’intoxications au monoxyde de carbone surviennent par accident. Ce vendredi, 12 enfants sont en urgence absolue suite à une intoxication dans une école de Saint-Alban, dans les Côtes-d’Armor. Une affaire qui invite à la plus grande prudence. "Les appareils utilisant des combustibles (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole etc.) pour la production de chaleur ou de lumière sont tous susceptibles, si les conditions de leur fonctionnement ne sont pas idéales, de produire du monoxyde de carbone (CO)", alerte l'Anses.

Ce gaz est invisible, inodore et non irritant, il est donc important de connaître les signes d'une possible intoxication. L'Agence de santé rappelle qu'elle se manifeste par des maux de tête, des nausées et des vertiges. En quelques minutes, ce gaz peut conduire au coma et à la mort. À l'apparition de certains signes d'inconfort, l'Anses recommande d'aérer les lieux, d'éteindre les appareils à combustion, d'évacuer la zone contaminée et de contacter au plus vite les secours. "Le monoxyde de carbone est un gaz mortel. Une personne intoxiquée peut rapidement perdre connaissance et tomber dans le coma. Le traitement consiste à administrer de l’oxygène, dans les cas les plus graves dans un caisson hyperbare à forte pression", met en garde l'Anses.

Les bons gestes à respecter

Au quotidien, des règles simples permettent de limiter le risque d'une intoxication au monoxyde de carbone. Pour cela, les appareils doivent être bien entretenus et vérifiés avant la remise en fonctionnement. De plus, il est primordial d'aérer son intérieur au moins dix minutes par jour peu importe la saison. Les systèmes de ventilation doivent être en bon état de fonctionnement et il ne faut pas obstruer les entrées et les sorties d'air.

Autre recommandation, il ne faut jamais utiliser certains appareils à l'intérieur du domicile comme les braseros, barbecues, braises ou charbons de barbecue, poêles à charbon, cuisinières, groupes électrogènes. Les chauffages mobiles d’appoint ne doivent pas être utilisés en continu.

VIDÉO - Chauffage : le danger du monoxyde de carbone