Publicité

Interpellé sur les dangers de Facebook, Mark Zuckerberg a présenté ses excuses

Mea culpa inédit du patron de Meta. « Je suis désolé pour tout ce que vous avez vécu » : le créateur de Facebook Mark Zuckerberg s’est excusé ce mercredi 31 janvier au Sénat américain, interpellé sur les dangers des réseaux sociaux pour les enfants et adolescents, lors d’une audition réunissant les dirigeants de Meta, de X, de TikTok, de Discord et de Snap.

Debout devant les victimes des dérives des plateformes numériques et leurs familles amassées dans une salle du Congrès des États-Unis, le patron de Meta a reconnu que « personne ne devrait vivre les choses que vos familles ont subies ». Ce sujet met d’accord les élus politiques des deux bords et de nombreuses associations qui accusent les réseaux sociaux de ne pas suffisamment protéger les plus jeunes, notamment contre les risques d’exploitation sexuelle ou de suicide.

Torrent de colère des victimes

Mark Zuckerberg (Meta), Linda Yaccarino (X, anciennement Twitter), Shou Zi Chew (TikTok), Evan Spiegel (Snap) et Jason Citron (Discord) ont donc fait face à un torrent de colère. « Monsieur Zuckerberg, vous et les entreprises qui sont devant nous, je sais que vous ne le croyez pas, mais vous avez du sang sur les mains. Vous avez un produit qui tue des gens », a déclaré le sénateur républicain Lindsey Graham aux dirigeants.

À lire aussi Musk contre Zuckerberg : les coulisses d'un combat douteux

Mark Zuckerberg s’est étendu sur les nombreuses mesures prises par son groupe pour protéger les plus jeunes, rappelant av...


Lire la suite sur ParisMatch