Publicité

Inter-Naples: Juan Jesus accuse Francesco Acerbi d'insulte raciste

Soirée mouvementée pour Juan Jesus. Sur la pelouse de l’Inter Milan pour le choc de la 29e journée de Serie A ce dimanche, le défenseur central de Naples, auteur du but de l'égalisation en fin de partie (81e), a permis à son équipe de repartir de Lombardie avec un résultat nul (1-1). Mais avant de marquer de la tête, le Brésilien a été à l’origine d’un arrêt de jeu un peu particulier à l’heure de jeu.

A la 59e minute, Juan Jesus alerte Federico La Penna, l'arbitre de la rencontre, pour se plaindre d’une insulte raciste en désignant Francesco Acerbi. "Il m’a traité de nègre, ce n’est pas bien", a-t-il déclaré selon les médias italiens, tout en montrant la mention "Non au racisme", floquée sur son maillot.

Le défenseur italien s'est expliqué auprès de l'arbitre avant que le jeu ne reprenne normalement. Juan Jesus est revenu sur cet incident après la rencontre: "Il s’est rendu compte qu’il était allé trop loin, il s’est excusé, a déclaré le Brésilien au micro de DAZN. J’espère que ça ne se reproduira pas, c’est quelqu’un d’intelligent."

Acerbi risque au moins dix matchs de suspension

En attendant de savoir si l'arbitre a notifié cet incident dans son rapport, une enquête peut aussi être ouverte par le Parquet fédéral. Si l’insulte raciste est avérée, Francesco Acerbi s’expose à une lourde sanction. Il risquerait un minimum de dix matchs de suspension.

Par ailleurs, l’international italien (34 sélections) qui devait rejoindre ce lundi les rangs de la sélection italienne pour préparer les matchs amicaux face au Venezuela et à l’Équateur a préféré se mettre à l'écart. Alors que la polémique enfle en Italie, la réaction du sélectionneur de la Nazionale Luciano Spalletti lors de la conférence de presse programmée ce lundi après-midi (17h45) sera scrutée.

Article original publié sur RMC Sport