Publicité

Le bilan s’alourdit à cinq morts après le passage de la dépression Monica

Après le passage dévastateur de la tempête Monica, trois corps ont été découverts à Gagnières et Goudargues, dans le Gard.  - Credit:Franck LODI/SIPA / SIPA
Après le passage dévastateur de la tempête Monica, trois corps ont été découverts à Gagnières et Goudargues, dans le Gard. - Credit:Franck LODI/SIPA / SIPA

Alors que les prévisions météorologiques annoncent des cumuls de pluie particulièrement importants sur une grande partie du sud-est de la France aujourd'hui. Le bilan, en ce lundi 11 mars après-midi, s'élève maintenant à cinq morts après le passage de la tempête Monica.

Quatre personnes sont toujours portées disparues dans les départements du Gard et de l'Hérault. Parmi elles, deux enfants âgés de 4 et 13 ans, ainsi que leur père ont été emportés par les eaux du Gardon à Dions, un petit village situé au nord de Nîmes.

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu dans la matinée au centre de crise du ministère, évoquant un total de « 35 sauvetages » réalisés par les secours. Lors d'une conférence de presse, le préfet du Gard a vivement critiqué « des comportements dangereux ».

À LIRE AUSSI Intempéries : un pêcheur à pied emporté par la marée perd la vie sur l'île de Ré

Cinq corps retrouvés

Trois corps ont été découverts à Gagnières et Goudargues, dans le Gard. Ces trois victimes avaient tenté de traverser des ponts submergés par les rivières en crue, alimentées par les fortes pluies qui se sont abattues samedi et pendant la nuit. Un quatrième corps a été retrouvé lundi matin, a annoncé la préfecture du Gard, très vraisemblablement le père des deux enfants encore portés disparus.

Une autre victime est à déplorer dans le département de l'Hérault, rapporte Le Parisien. Le corps d'un homme a été retrouvé dans le fleuve éponyme. Le quotidien précise qu'une [...] Lire la suite