Publicité

Intempéries dans le Gard et l’Ardèche : ce que l’on sait de la disparition de sept personnes

DISPARITION - Triste et lourd bilan après le passage de la tempête Monica. Les « épisodes cévenols extrêmement violents » des dernières heures ont provoqué « des montées des eaux » et causé la disparition d’au moins sept personnes dans le Gard et l’Ardèche, a déclaré ce dimanche 10 mars le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, au cours d’un déplacement au Centre opérationnel de gestion interministérielle de crise. Plus tard dans l’après-midi, les autorités ont commencé à indiquer la découverte de plusieurs corps.

Tempête Monica : Pourquoi la France est-elle touchée par une série d’épisodes cévenols depuis février ?

Au cours de sa visite, le ministre avait précisé que les « véhicules des personnes disparues ont été localisés », mais pas les occupants. Il avait annoncé que des moyens importants, dont quatre hélicoptères de sauvetage et des drones étaient déployés pour les retrouver. Environ « 300 sapeurs-pompiers » étaient également mobilisés.

Le Gard et l’Ardèche, toujours placés en vigilance orange crues par Météo France ce dimanche, ont connu des intempéries intenses samedi, liées à des épisodes méditerranéens. Les précipitations, équivalentes localement à plus d’un mois de pluie en 24 heures, ont fait déborder les cours d’eau.

Un père de famille et ses deux enfants disparus

Dans le Gard, ce sont six personnes, dont deux enfants, qui ont été victimes de ces crues en tentant de traverser des ponts en voiture dans la nuit de samedi à dimanche, selon le dernier bilan de la préfecture datant de dimanche matin.

Parmi ces disparus, un père et ses deux enfants de 4 et 13 ans ont été emportés à Dions, au nord de Nîmes, vers 23 h 30 samedi, a indiqué lors d’un point presse Frédéric Loiseau, secrétaire général de la préfecture. « Trente-deux pompiers ont été engagés, dont 20 sauveteurs aquatiques, 21 véhicules, deux drones, une équipe cynophile, et un hélicoptère de la gendarmerie », a-t-il précisé, rapporte franceinfo.

La famille a pu appeler les secours après s’être engagée sur le pont. La mère de famille, une femme de 40 ans qui se trouvait également dans la voiture, a été retrouvée par les sauveteurs et a été transportée à l’hôpital de Nîmes, a-t-il précisé.

Un corps retrouvé à Gagnières

À Goudargues, dans le nord du Gard, deux autres personnes étaient portées disparues après le franchissement d’un pont vers 5 heures du matin. Il s’agissait de deux femmes de 47 et 50 ans qui se rendaient en Espagne et qui, elles aussi, avaient prévenu les secours avant d’être emportées par les eaux. En début de soirée, la préfecture du Gard a malheureusement annoncé sur X que deux corps avaient été retrouvés « dans un véhicule » sur la commune de Goudargues.

Un autre automobiliste belge de 62 ans était déjà porté disparu samedi soir à Gagnières, toujours dans le nord du département. Il avait également été emporté en tentant de traverser un pont submersible vers 19 h 45 à bord de son 4x4 et c’est son corps qui a été retrouvé en premier ce dimanche après-midi, à une centaine de mètres du pont. L’autre occupant de la voiture avait réussi à sortir du véhicule et s’était réfugié dans un arbre, avant d’être pris en charge par les pompiers.

Dans le département voisin de l’Ardèche, un homme est porté disparu depuis samedi soir à Saint-Martin-de-Valamas, a indiqué dimanche matin la préfecture du département. Selon une source de la gendarmerie, la personne disparue est le responsable d’une centrale hydroélectrique qui était parti contrôler son installation. Ses collègues ont alerté les secours.

Des plongeurs explorent l’Eyrieux, en Ardèche

Des recherches pour retrouver cet homme, âgé de 70 ans, ont été engagées dimanche soir dans le cours d’eau l’Eyrieux, avec l’appui de six plongeurs, avant de s’interrompre à 22 h 30 et de reprendre tôt ce dimanche, rapportent nos confrères de France Bleu.

Plus à l’ouest, en Haute-Loire, département qui a connu une tempête de neige samedi, trois pêcheurs ont été « surpris dans la nuit par la montée des eaux à Bas-en-Basset » et ont pu être mis en sécurité par les sapeurs-pompiers, selon la préfecture.

Huit départements sont toujours en vigilance orange crues dimanche (Ardèche, Bouches-du-Rhône, Charente-Maritime, Gard, Gironde, Pyrénées-Atlantiques, Var, Yonne) et devraient le rester jusqu’à lundi, a indiqué Météo-France dans son bulletin de 10 heures dimanche. Deux départements sont en alerte orange vague submersion : les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

À voir également sur Le HuffPost :

Météo : La neige attendue sur les Alpes ce week-end ne fera pas oublier les semaines de disette

À Paris, l’évacuation de 400 migrants des quais de Seine provoque la colère des associations