Publicité

Intempéries: le corps repêché en Ardèche identifié comme la 7ème victime de la dépression Monica

Le corps repêché en Ardèche mardi 12 mars est bien celui d'un homme porté disparu à Saint-Martin-de-Valamas au cours des fortes intempéries du week-end, a indiqué ce jeudi 14 mars le parquet de Privas, portant à sept le bilan des victimes de la tempête Monica en France.

"C'est bien le corps du responsable de la centrale hydroélectrique", porté disparu samedi soir et repêché mercredi par les secours dans l'Eyrieux, a déclaré la procureure Cécile Deprade.

"L'autopsie qui sera réalisée mardi permettra de fixer les causes de la mort", a ajouté la magistrate.

5ème jour de recherches

Ce septuagénaire avait été vu pour la dernière fois samedi, alors qu'il partait contrôler une microcentrale électrique dont il était responsable. Son corps avait été repéré mardi par des chasseurs et des proches.

Situé dans un endroit escarpé, en aval du lieu de sa disparition, il était d'abord resté inaccessible aux secours. Il avait fallu le renfort de la brigade fluviale de Valence, d'un hélicoptère de haute-montagne et des sauveteurs aquatiques des pompiers de l'Ardèche pour le récupérer.

Son identification porte à sept morts le bilan des violentes intempéries du week-end dans le sud-est de la France. En Espagne, trois personnes ont également été emportées par les vagues en mer liées à la tempête Monica.

Pompiers et gendarmes du Gard poursuivent jeudi, pour le 5ème jour consécutif, les recherches le long du Gardon, pour retrouver un adolescent de 13 ans, emporté samedi soir par la rivière en crue avec sa soeur de quatre ans et leur père, qui ont eux été retrouvés morts.

La famille tentait de traverser en voiture un pont submersible à Dions, un village de 500 habitants au nord de Nîmes. Seule la mère, âgée de 40 ans, avait pu être hélitreuillée dans des conditions de pluie et de vent décrites comme "dantesques" par les pompiers, avant que la voiture ne soit emportée par le flot.

Le corps du père avait été retrouvé lundi et celui de la fillette mardi. Sur place, mercredi, le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, a adressé "un message de compassion pour les familles directement touchées".

Article original publié sur BFMTV.com