Publicité

Insomnie : la boisson conseillée par un neurologue si vous vous réveillez en pleine nuit

En 2022, selon l’Assurance maladie, un Français sur deux se plaignait de problèmes de sommeil. Parmi eux, les réveils nocturnes. Ils arrivent en effet en bonne place des troubles répertoriés. Si le problème reste passager, inutile de s’inquiéter. Mais si on se réveille systématiquement toutes les nuits à la même heure, comment réagir ? * « D’abord, il faut comprendre pourquoi on se réveille à heure fixe. En effet, le sommeil se décompose en cycles de 1h30 avant un réveil qui dure 30 à 40 secondes. En principe, on ne se rend jamais compte de ce micro-réveil. Si on s’en rend compte, ce n’est pas forcément une maladie ou un trouble c’est la majeure partie du temps le marqueur de la fin d’un cycle », souligne le Docteur Marc Rey, président de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance.

Il peut s'agir d'anxiété ou de mauvaises habitudes

L’origine des réveils nocturnes est liée à des causes variées. Il peut s’agir d’anxiété : un problème personnel ou professionnel, un deuil, etc…L’hyperactivité mentale explique aussi parfois ce trouble. C’est l’impossibilité de faire le vide et de se relaxer (avec une tension musculaire éventuelle). L’âge joue aussi. Plus le temps passe et plus la production de mélatonine (l’hormone du sommeil) diminue. Le café, le thé, l’alcool ou le tabac peuvent aussi causer des réveils nocturnes. Enfin certaines maladies chroniques comme l’asthme, le reflux gastro-oesophagien, (...)

Lire la suite sur Top Santé

Voici l’assiette spéciale bonne humeur avec des aliments qui rendent joyeux.
Ce régime permet de détoxifier vos reins (et il est idéal pour les diabétiques)
A 83 ans, il boucle son 8e triathlon Iron man. Voici les suppléments qu'il prend tous les jours
A quelle heure vaut-il mieux prendre ses probiotiques ? La réponse d'une diététicienne
Non, ce n'est pas 10 000 pas qu'il faudrait faire chaque jour : découvrez combien en réalité