Doit-on s'inquiéter de la nouvelle grippe porcine découverte en Chine ?

Ces virus découverts par les scientifiques chinois descendent génétiquement de la souche H1N1, à l'origine d'une pandémie de grippe porcine en 2009.

En Chine, des chercheurs ont découvert une nouvelle famille de virus de grippe porcine qui présenterait toutes les caractéristiques susceptibles de provoquer une future pandémie. Doit-on s’en inquiéter ? Réponse avec un spécialiste.

C’est une découverte dont on se serait bien passé. Selon une étude parue dans la revue scientifique américaine PNAS, des chercheurs chinois ont découvert une souche de virus de grippe porcine en Chine présentant toutes les caractéristiques capables de provoquer une future pandémie. Ces virus qui s’appellent G4 descendent génétiquement de la souche H1N1, à l’origine d’une pandémie de 2009 à 2010.

Les scientifiques issus d’universités chinoises et du Centre chinois de prévention et de lutte contre les maladies ont déclaré que ces virus “possèdent tous les traits essentiels montrant une haute adaptabilité pour infecter les humains”. Le G4 a été retrouvé chez plus de 10% des ouvriers et personnes travaillant avec les porcs, un chiffre considérable. Le virus est donc déjà passé chez les humains, mais il n’y a pour l’instant aucune preuve qu’il peut être transmis d'humain à humain.

“Rien d’extraordinaire”

Si les déclarations de ces scientifiques peuvent faire peur, le Professeur Bruno Lina, virologue au CHU de Lyon, se montre rassurant concernant cette souche de virus qui n’a “rien d’extraordinaire”. “Ce sont des virus qui ont l’habitude de circuler. Il y a actuellement, aussi bien en Europe qu’en Asie ou qu’aux États-Unis, un certain nombre d’autres lignages de virus qui présentent des caractéristiques a peu près similaires, qui comportent donc des gênes qui viennent des virus H1N1 humains, mais potentiellement d’autres virus également.”

Pas de raisons de paniquer donc selon le professeur de virologie à l’Université Lyon 1, qui affirme que ce virus ne peut pas provoquer une pandémie similaire à celle que nous connaissons actuellement avec le Covid-19 : “Cette annonce n’est pas du tout synonyme d’une urgence sanitaire à court terme. On est dans la grande normalité. Il y a beaucoup d’autres H1N1, c’est un non-phénomène. Les vétérinaires en charge de la surveillance de la grippe porcine vous le confirmeront.”

Ce contenu peut également vous intéresser :