Inondations en Californie: Joe Biden déclare l'état de catastrophe majeure

Des débris près d'une maison inondée en Californie le 14 janvier 2023. - DAVID MCNEW / AFP
Des débris près d'une maison inondée en Californie le 14 janvier 2023. - DAVID MCNEW / AFP

Un frigo abandonné au milieu d'un amoncellement de débris, des quartiers envahis par la boue... La Californie fait face depuis le 26 décembre à une succession de tempêtes hivernales, ayant causé la mort d'au moins 19 personnes et endommagé de nombreuses infrastructures.

Ce dimanche, le président américain Joe Biden a déclaré l'état de catastrophe majeure, une décision qui permettra de débloquer une aide fédérale en plus des efforts déjà déployés par l'État et les communautés affectées par les crues, les glissements de terrain et les coulées de boue. Les pompiers californiens ont encore partagé samedi des photos et vidéos montrant l'éboulement partiel d'une route.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Juste envie de pleurer"

"Je suis tellement en colère, ça me donne juste envie de pleurer", confie Camilla Shaffer, une habitante du village forestier de Felton, qui subit les crues à répétition du torrent San Lorenzo. Les habitants de la bourgade du sud de San Francisco se sont réveillés les pieds dans l'eau le jour du Nouvel An, mais aussi lundi et samedi.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Lundi, c'était la pire inondation depuis 40 ans", souffle de son côté Kevin Smith, un restaurateur de voitures. Un bilan confirmé par le voisinage et les médias locaux.

Depuis Noël, huit tempêtes ont déferlé sur la Californie, nourrie par des "rivières atmosphériques", de véritables courants d'air chaud et humide, capables de transporter d'importantes quantités d'eau depuis les tropiques.

Des millions de Californiens dans des zones à risques

Samedi, alors qu'une nouvelle tempête s'est déclarée dans le Golden State, de nouvelles "inondations catastrophiques" étaient redoutées. Le service météorologique américain a mis en garde contre des glissements de terrain. Samedi soir, encore 26 millions de Californiens étaient sous le coup d'une alerte aux inondations.

Dans la ville de Salinas, qui compte 160.000 habitants, la crue a finalement épargné les zones urbaines. Mais dans certains lotissements situés à proximité du cours d'eau, de nombreux habitants n'ont pas évacués, malgré les alertes des autorités. Comme le montre la carte ci-dessous, une bonne partie de l'État continue d'être en état d'alerte face à des pluies torrentielles et des risques d'inondations.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Neige et blizzard

Dans les montagnes, ces précipitations se traduisent par d'importantes chutes de neige, avec plus d'un mètre attendu au cours du week-end dans la Sierra Nevada, les autorités alertant sur les risques d'avalanche et déconseillant tout déplacement.

Les autorités de la station de ski de Lake Tahoe, dans le Nevada, ont publié des photos montrant des dizaines de véhicules alignés sur une route, bloqués par un puissant blizzard.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Au moins 19 personnes sont mortes depuis le début de cette série d'intempéries. Des conducteurs ont notamment été retrouvés dans leurs voitures piégées par les flots, des personnes frappées par des chutes d'arbres, un couple a été tué par un éboulement et des corps ont été charriés par les crues.

La Californie est habituée aux conditions météorologiques extrêmes, et les tempêtes hivernales sont courantes. Un tel enchaînement est en revanche hors du commun. Les habitants de l'État ne devraient pas connaître de répit dans l'immédiat. Une nouvelle tempête est attendue lundi, jour férié aux États-Unis, apportant "de nouvelles vagues de précipitation extrêmes", a prévenu le Service météorologique national.

Article original publié sur BFMTV.com