Informatique. De simples cartes graphiques pour jeux vidéo ont permis de simuler un cerveau de singe

New Scientist (Londres)
·1 min de lecture

Plutôt qu’un superordinateur coûteux, des chercheurs ont utilisé un processeur graphique du commerce pour simuler l’activité de milliards de synapses et de neurones.

Les cartes graphiques pour jeux vidéo disponibles dans le commerce pourraient nous aider à simuler le fonctionnement du cerveau humain, et ce à moindre coût. C’est en tout cas ce qu’espère une équipe de chercheurs qui a reproduit l’activité d’un cortex visuel de macaque à partir d’un modèle contenant 4 millions de neurones et plus de 24 milliards de synapses. Leurs résultats sont décrits le 1er février dans Nature Computational Science.

“Les scientifiques utilisent depuis longtemps des modélisations numériques pour mieux comprendre le fonctionnement de notre cerveau et mettre au point des traitements pour des pathologies comme la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, précise New Scientist. Le problème est que, pour simuler le fonctionnement de la quantité de neurones et de synapses d’un être vivant, même le plus simple, ils ont besoin d’une énorme puissance de calcul. Résultat, même les superordinateurs peinent à le faire.”

En 2018, une équipe avait déjà simulé, à l’aide d’un superordinateur, ce type d’activité cérébrale sur la base du même modèle de cortex de macaque que celui utilisé dans la publication récente. Une seconde d’activité avait nécessité douze minutes de calcul. Cette fois,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :