INFO LE POINT. Laurent Fabius cambriolé

Par Aziz Zemouri
·1 min de lecture
Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius en juillet 2020.
Le président du Conseil constitutionnel Laurent Fabius en juillet 2020.

Qui en veut aux Fabius ? L'appartement de Laurent Fabius a été cambriolé le 19 octobre aux alentours de 19 heures. Les monte-en-l'air ont fracturé sa porte. L'ex-plus jeune Premier ministre de la Ve République ne bénéficie pas de garde policière statique devant son immeuble. En revanche, il est accompagné de deux officiers de sécurité en permanence. Au moment du cambriolage, ils étaient en compagnie de leur « VIP », ainsi que l'on appelle les personnalités protégées dans le jargon du Service de la protection, l'ex-Service de protection des hautes personnalités.

Selon nos informations, le butin des voleurs est constitué principalement de bijoux. Le montant du préjudice, lui, demeure secret. Interrogé par Le Point, le président du Conseil constitutionnel n'a pas souhaité commenter ses déboires tout en précisant qu'aucun document ni ordinateur contenant des données sensibles n'ont été dérobés. C'est l'alarme qui a fait fuir les intrus. Elle s'est déclenchée durant la fouille du logement, ce qui ne leur a laissé que peu de temps pour accomplir leur forfait.

Avant le père, le fils

Le parquet de Paris a confié l'enquête à la police judiciaire de la préfecture de police.

En juin, c'est l'appartement de Thomas Fabius, 39 ans, situé dans le 7e arrondissement de Paris, qui avait été cambriolé alors qu'il était aux Pays-Bas. Les cambrioleurs avaient dérobé une montre Patek Philippe d'une valeur de 200 000 euros et un tableau de maître dont le propriétaire avait déclaré i [...] Lire la suite