INFO M6 - Attentat de Nice : comment Mohamed Lahouaiej Bouhlel a réussi à accéder à la promenade des Anglais

image

L’homme responsable de l’attaque à Nice hier soir aurait réussi à accéder au bord de mer en mentant aux services de sécurité.

Selon nos informations, alors que la promenade des Anglais était censée être fermée aux véhicules, Mohamed Lahouaiej Bouhlel a réussi à y accéder en racontant devoir livrer des glaces.

Sur le mobile de son geste, les enquêteurs sont toujours dans l'incompréhension : les perquisitions menées à son domicile n'ont rien donné, l'homme n'était pas particulièrement religieux et n'était pas connu pour des faits de radicalisation. Aucune fiche S n'a été établie sur lui.

Chauffeur-livreur dans une entreprise, le Franco-Tunisien semblait toutefois vivre un divorce difficile avec son épouse, qui a été placée en garde à vue.

Selon nos informations, Mohamed Lahouaiej Bouhlel était connu pour cinq faits de délinquance de “droit commun”, de violences avec armes notamment. Il a aussi été interpellé il y a une quinzaine de jours pour un délit routier et faisait l’objet d’un contrôle judiciaire.

A l’intérieur du camion, qui a été loué cette semaine dans la région, les enquêteurs ont découvert à son nom un permis de conduire, une carte bancaire mais aussi un téléphone. Ce vendredi matin, la police scientifique a effectué des prélèvements afin de déterminer s’il s’agissait bien du propriétaire de ces éléments.

Toujours selon nos informations, le conducteur qui avait loué son 19 tonnes à Nice lundi dernier a fait feu avec un simple pistolet et ne semblait pas posséder d’arme de guerre comme une kalachnikov.

A l’intérieur du camion, la police a également découvert une “grenade inopérante” ainsi que “des armes longues factices”.

Suivez la situation en direct >>>>>>

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles