Publicité

INFO BFMTV. Affaire Tariq Ramadan: le parquet général requiert l'abandon des poursuites dans trois des quatre affaires de viol

Rebondissement dans l’affaire Tariq Ramadan. L’avocat général de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris vient de rendre ce jeudi 7 mars son réquisitoire dans le cadre de l’appel de l’ordonnance de mise en accusation (OMA) devant une cour criminelle départementale de l’islamologue, soupçonné de viols à l’encontre de quatre plaignantes.

Dans ce réquisitoire adressé aux parties, que BFMTV a pu consulter, ce magistrat infirme partiellement l’ordonnance de renvoi de Tariq Ramadan pour les chefs de viols "par violence, contrainte, menace ou surprise au préjudice d’Henda El Ayari, Mounia Rabbouj et Nais Lorain" devant une cour d’assises.

Décision contraire aux réquisitions du parquet

En revanche, le même magistrat ordonne la mise en accusation de Tariq Ramadan pour les faits de viols concernant Christelle, la quatrième plaignante.

Une décision qui va à l’encontre de celle du parquet de Paris qui avait demandé, dans son réquisitoire définitif, datant de juillet 2022, le renvoi de l’islamologue devant les assises dans ces quatre affaires.

Le parquet de Paris avait ensuite été suivi dans sa demande par les juges d’instruction qui avaient rendu leur ordonnance de mise en accusation en juillet 2023. L’audience d’appel de cette OMA est prévue le 29 mars devant la cour d’appel de Paris.

L'avocat de Ramadan vise un "non-lieu total"

Le principal avocat de Tariq Ramadan, Maître Pascal Garbarini, estime auprès de BFMTV que "les réquisitions de l’avocat général qui écartent les accusations de viols de trois plaignantes sur quatre confirment ce que la défense de Monsieur Ramadan soutient depuis le début de cette procédure".

"Je vais désormais convaincre, avec mes confrères, la chambre de l’instruction saisie de l’appel de l’OMA de confirmer les réquisitions et de prononcer un non-lieu total en écartant l’accusation que je considère comme totalement infondée de Christelle", a-t-il annoncé".

Article original publié sur BFMTV.com