Inflation. Le Liban plonge dans le chaos économique

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Mardi 16 mars, la livre libanaise a atteint un nouveau plus bas historique face au dollar, semant la panique dans les magasins. Alors que l’approvisionnement du pays en produits essentiels est menacé, la classe politique se complaît dans l’immobilisme.

Au Liban, la crise économique semble avoir franchi un nouveau palier ces derniers jours. Pour beaucoup, c’est la survie du pays qui est engagée. “L’effondrement financier s’aggrave”, titre le journal panarabe Asharq Al-Awsat. “La dégringolade de la livre menace du pire”, renchérit pour sa part le journal libanais L’Orient-Le Jour.

Mardi 16 mars, “la valeur du dollar a dépassé les 15 000 livres libanaises, soit dix fois la valeur du taux de change officiel, fixé à 1 500 livres, plongeant les marchés dans un chaos total, touchant les secteurs de l’alimentation, des médicaments et des carburants”, peut-on lire à la une du quotidien panarabe Al-Arabi Al-Jadid.

À lire aussi: Monnaie. La dégringolade sans fin de la livre libanaise

Conséquence de la volatilité du taux de change qui fait flamber les prix des produits importés, les supermarchés, les boulangeries et les stations-service ont été littéralement “prises d’assaut”, indique L’Orient-Le Jour dans un autre article, au point que plusieurs commerces ont décidé de fermer leurs portes : “nombre de commerçants ne savent tout simplement plus quels prix afficher”.

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :