Publicité

Inégalités de salaires femmes-hommes : dans quel pays l’écart est-il le plus grand ?

Le moins bon élève en la matière affiche un écart salarial entre les femmes et les hommes de 31,2%.

Inégalités de salaires hommes-femmes : dans quel pays l’écart est-il le plus grand ? (Crédit : Getty Images)

Le chemin pour l’égalité salariale entre les femmes et les hommes reste semé d’embuches, même parmi les 38 États membres de l’OCDE. Partout dans le monde, les postes à responsabilité, et donc les mieux payés, sont majoritairement occupés malgré un niveau d’études souvent à l’avantage de la gent féminine. "Plus diplômées que les hommes, les femmes ne représentent toutefois que 43 % des emplois de cadres et professions intellectuelles supérieures en 2020", relevait l’INSEE dans un rapport intitulé "Femmes et Hommes : une lente décrue des inégalités" publié en mars 2022. Chez nos voisins et sur les autres continents, la situation n’est pas meilleure et parfois pire.

Triste record pour la Corée, la France dans la moyenne

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le salaire des femmes en Corée du Sud est en moyenne 31,5 % inférieur à celui des hommes, soit près du triple de la moyenne de l’OCDE de 11,6 %. Il s’agit de l’écart de rémunération le plus élevé des 38 pays membres de l’organisation. Au pays du Matin Calme, les femmes doivent souvent choisir entre avoir un enfant ou faire carrière.

"Le système d’ancienneté sur le lieu de travail en vigueur en Corée du Sud est en grande partie responsable de cet écart important", justifie Visual Capitalist qui relaie les chiffres de l'OCDE. Avant d’enchaîner : "Ce système, qui récompense les années de service, pénalise de manière disproportionnée les femmes car elles sont plus susceptibles de quitter temporairement le marché du travail pour élever leurs enfants". Devenues mères, les femmes sont souvent contraintes de renoncer à leur carrière en raison d'une offre insuffisante de crèches et de modes de garde. Pour les mêmes raisons, le Japon, quatrième, affiche aussi un écart important de 21,3%.

La Belgique, l’exemple à suivre

Les salaires des femmes en Israël sont inférieurs de 25,4 % comparés à ceux des hommes, ce qui place l’État hébreu en deuxième position. La Lettonie occupe la troisième place avec un écart salarial de 24,9% entre femmes et hommes. Chez son voisin balte, l’Estonie, la différence atteint 20,5%. Les trois pays d’Amérique du Nord – le Canada, les États-Unis et le Mexique – figurent également dans le top 10 avec des écarts oscillant entre 17,1 et 16,7%.

À LIRE AUSSI >> Inégalités salariales : désormais, les femmes peuvent demander les bulletins de salaire de leurs collègues masculins en cas de doute

Ni bonnet d’âne, ni particulièrement brillante sur le sujet, la France se positionne dans la moyenne des pays de l’OCDE avec un écart de 11,6%. Sur le registre des inégalités salariales entre femmes et hommes, la Belgique obtient les meilleurs résultats avec un écart de seulement 1,2%. Suivent le Costa Rica (1,4%) et la Colombie (1,9%) qui affichent eux aussi une différence inférieure à 2%. Ce trio devance la Bulgarie, la Norvège, le Danemark et l’Italie.