Indonésie. L’Unesco dit stop à la construction de la route Transpapua

·1 min de lecture

Dans son rapport annuel d’évaluation des sites classés au patrimoine mondial, l’Unesco demande expressément à l’Indonésie d’arrêter la construction du segment de la Transpapua qui traverse le plus grand parc national d’Asie du Sud-Est.

“Unesco : stop à la destruction du parc national de Lorentz Papua”, titre Koran Tempo, publiant en une le dessin d’un agent de cette institution internationale tentant en vain d’arrêter une pelleteuse géante qui trace une route entre deux montagnes.

Cette route, c’est la Transpapua, qui doit traverser la Papouasie indonésienne sur 4 330 kilomètres afin d’accélérer le développement économique de l’île la plus orientale de l’archipel indonésien, la plus riche en ressources naturelles, mais à la population la plus pauvre. Sur les 3 446 kilomètres déjà tracés, 205 passent à travers le parc national de Lorentz, classé depuis 1999 au patrimoine mondiale de l’Unesco.

À lire aussi: Indonésie. Le chantier de l’autoroute transpapouasie ensanglanté par une attaque armée

“Le document résultant du conseil de l’Unesco qui s’est tenu du 16 au 31 juillet 2021 atteste que la construction de la Transpapua a déjà endommagé un certain nombre de zones dans le parc national de Lorentz. La route pourrait endommager d’autres parties du parc, qui devraient bénéficier d’une protection en vertu de leur valeur universelle exceptionnelle”, rapporte Koran Tempo.

Le document indique que, déjà en 2017, l’Unesco avait envoyé une lettre de protestation parce que l’équipe de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) de l’ONU avait vu sa demande de visite du parc national rejetée par le gouvernement indonésien, pour des raisons de sécurité nationale.

En effet, depuis le début de la construction de la Transpapua, en 2017, des groupes armés luttant pour l’indépendance de la Papouasie

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles