Publicité

Indonésie : fin des recherches après l'éruption meurtrière du volcan Marapi

Avec un bilan de 23 randonneurs décédés et 52 rescapés, l'alerte reste en vigueur autour du cratère, témoignant de la constante menace des 130 volcans actifs du pays, situés sur la dynamique ceinture de feu du Pacifique

Les autorités indonésiennes ont annoncé jeudi 7 décembre 2023 avoir mis fin aux recherches sur les pentes du volcan Marapi, dans l'ouest de l'Indonésie, cinq jours après une éruption qui a fait 23 morts. Mercredi, les secours avaient annoncé la découverte du corps de la dernière randonneuse encore recherchée, portant le bilan à 23 morts.

52 randonneurs sur le Marapi ont échappé à la mort

Au total, 75 randonneurs s'étant enregistrés pour accéder aux pentes du volcan avaient été répertoriés par les autorités depuis samedi et 52 avaient été ramenés en vie par les secours.

"Toutes les victimes ont été retrouvées, la dernière victime a été retrouvée morte. Par conséquent, sur la base d'une évaluation, l'opération de recherche et de sauvetage menée par (l'agence de recherche et de secours) Basarnas est close", a déclaré Ichwan Pratama, responsable de l'agence d'atténuation des catastrophes d'Agam.

"Nous continuerons d'activer le poste d'urgence au cas où il y aurait encore des familles à la recherche de leurs proches, elles pourront venir ici en apportant des données valides", a-t-il ajouté.

Une zone d'exclusion de 3 km avait été imposée autour du cratère du Marapi

Si l'ensemble des randonneurs enregistrés ont été répertoriés, dont 23 sont décédés, il se peut que d'autres marcheurs aient gravi le volcan sans s'être enregistrés officiellement, a indiqué mercredi un chef de la police locale. Le chef de l'agence indonésienne de volcanologie, Hendra Gunawan, a semblé reprocher lundi aux randonneurs de s'être rapprochés trop près du cratère.

Des sauveteurs évacuent le corps d'une victime de l'éruption du Mont Marapi, le 5 décembre 2023 à Agam, sur l'île de Sumatra, en Indonésie (AFP - ADI PRIMA)
Des sauveteurs évacuent le corps d'une victime de l'éruption du Mont Marapi, le 5 décembre 2023 à Agam, sur l'île de Sumatra, en Indonésie (AFP - ADI PRIMA)

Le Marapi, dont le nom signifie "montagne de feu" en langue locale, était au deuxième niveau d'alerte sur une échelle de quatre depuis 2011. Une zone d'exclusion de 3 km avait été imposée autour de son cratère.

L'Indonésie est située sur la ceinture de feu du Pacifique, où la rencont[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi