Inde: Modi appelle à la retenue lors d'un pélerinage hindou

·1 min de lecture

BOMBAY (Reuters) - Le Premier ministre indien Narendra Modi a appelé samedi à la retenue lors du pélerinage hindou de la Kumbh Mela, qui fait polémique dans un pays frappé de plein fouet par la pandémie de coronavirus.

Ce pélerinage, qui attire une foule considérable et se déroule sur plusieurs semaines, doit revêtir un caractère "symbolique", a déclaré le chef du gouvernement sur Twitter.

L'Inde a recensé ces dernières années plus de 200.000 contaminations pour la troisième journée consécutive, portant leur nombre total à près de 14,5 millions, un chiffre dépassé uniquement par les Etats-Unis. La pandémie a fait près de 176.000 morts dans le pays.

Des centaines de milliers de personnes se sont rassemblées depuis plusieurs semaines dans le nord du pays sur les rives du Gange dont les eaux ont, pour les hindous, des vertus purificatrices.

Le gouvernement indien est sous le feu de la critique pour sa gestion de la crise sanitaire, notamment pour le maintien de manifestations religieuses et de réunions électorales alors que les hôpitaux sont débordés et que les vaccins manquent.

L'Inde a imposé pendant trois mois l'an dernier l'un des confinements les plus stricts au monde mais a assoupli la plupart des mesures au début de l'année. De nombreuses régions ont cependant rétabli des mesures de restriction.

(Rajendra Jadhav et Sudarshan Varadhan, version française Patrick Vignal)