Publicité

Incendies meurtriers au Chili, frappes contre les houthistes, et Biden en Caroline du Sud : les informations de la nuit

Chili : de violents incendies font au moins 50 morts. Les incendies qui ravagent depuis vendredi le centre et le sud du Chili, notamment la région très touristique de Valparaíso, ont déjà fait 56 morts, et le chiffre “va certainement augmenter”, a déclaré samedi le président chilien Gabriel Boric. Plus de 40 000 hectares de végétation sont partis en fumée sur la côte pacifique, alors que plus de 90 incendies étaient encore actifs samedi à la mi-journée. “L’état d’urgence a été décrété vendredi” et “un couvre-feu a été instauré” dans les zones les plus touchées, pour faciliter le travail des équipes de secours, précise La Tercera. Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes des incendies, qui pourraient être d’origine criminelle, ajoute le journal chilien.

Frappes américano-britanniques contre des positions houthistes. Vingt-quatre heures après les frappes de représailles américaines contre des groupes pro iraniens en Irak et en Syrie, les États-Unis et le Royaume-Uni ont bombardé samedi des dizaines de positions houthistes au Yémen. “Au moins trente cibles ont été visées, dans plus de dix lieux”, ont précisé des sources américaines. Les cibles choisies étaient “des centres de commandement et de contrôle, une installation de stockage d’armes souterraine, et d’autres armes utilisées par les houthistes pour attaquer le maritime international”, détaille CNN. C’est la troisième opération conjointe des États-Unis et du Royaume-Uni contre les houthistes. Ces derniers multiplient les attaques de navires marchands en mer Rouge, depuis le déclenchement en octobre de la guerre entre Israël et le Hamas.

Joe Biden remporte la primaire démocrate en Caroline du Sud. Le président américain a passé haut la main le premier test électoral de sa campagne de réélection, samedi, en remportant largement la primaire démocrate en Caroline du Sud. Joe Biden a recueilli 96,4 % des voix, ne laissant que des miettes aux deux autres candidats. “Biden espérait que le vote de la Caroline du Sud contribuerait à apaiser les inquiétudes sur la motivation des démocrates, et plus particulièrement des électeurs noirs. Dans une large mesure, il a obtenu ce qu’il voulait”, analyse Politico. Le président de 81 ans a remercié ses électeurs dans la soirée : “Je n’ai aucun doute sur le fait que vous nous avez mis sur la voie d’une nouvelle victoire à la présidence et d’une nouvelle défaite de Donald Trump”, a-t-il déclaré.

[...] Lire la suite sur Courrier international