Incendies en Gironde: des "orages secs" attendus, les pompiers craignent de nouveaux départs de feu

La préfète de Gironde Fabienne Buccio fait un point sur les incendies en Gironde, samedi 13 août 2022 - BFMTV
La préfète de Gironde Fabienne Buccio fait un point sur les incendies en Gironde, samedi 13 août 2022 - BFMTV

Le feu continue de sévir en Gironde, et les autorités craignent de nouveaux départs d'incendie dans la nuit de samedi à dimanche en raison des conditions météorologiques attendues dans les prochaines heures.

"On a un souci météorologique qui arrive, des orages sont annoncés pour la Gironde mais ce sont des orages secs" a expliqué la préfète du département Fabienne Buccio, précisant qu'il s'agirait "d'orages sans pluie mais avec de la foudre qui va tomber au sol".

"La nuit pourrait encore être difficile"

Ces orages ne sont "vraiment pas une bonne chose" pour les pompiers et devaient frapper le département dès 21 heures, selon la préfète. Pompiers, gendarmes et responsables de la Défense des Forêts Contre l’Incendie (DFCI) sont "en alerte" et "prêts à intervenir" en cas de départ de feu.

"On espère que les températures vont baisser [demain, NDLR], ce sera plutôt la bonne nouvelle, mais la nuit pourrait encore être difficile pour tous ceux qui interviennent sur le sol" a encore prévenu Fabienne Buccio.

Le feu de Landiras, qui a repris ce mardi, est désormais "tenu mais non fixé", selon le dernier bilan de la préfecture. Les pompiers redoutent aussi des "rafales de vent de l'ordre de 50 km/h" annoncées dans les prochaines heures.

"Neuf maisons" brûlées

Ce samedi, les sapeurs-pompiers français et leurs renforts venus d'Europe ont traité "des points chauds et noyé des lisières", a expliqué Marc Verleulen, chef de corps du SDIS en Gironde.

"On a continué à traiter un certain nombre de points chauds et noyé les lisières, on en a profité pour faire un certain nombre de reconnaissances supplémentaires", a-t-il précisé.

Ces reconnaissances ont permis d'établir que neuf maisons et "un certain nombre de dépendances à proximité" ont été brûlées.

Article original publié sur BFMTV.com