Publicité

Incendies, fonte de glace record... Les États-Unis ont connu leur hiver le plus chaud jamais enregistré

Les États-Unis viennent de connaître leur hiver le plus chaud jamais enregistré, a annoncé ce vendredi 8 mars l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (NOAA).

La moyenne des températures durant l'hiver météorologique pour les États-Unis contigus (qui ne comprennent notamment pas l'Alaska ou Hawaï) était de 3,1°C, a précisé l'agence américaine.

Cette "chaleur persistante" a provoqué une "diminution continue de la couverture glaciaire" des Grands lacs dans le nord des Etats-Unis, "qui a atteint un plus bas historique" à la mi-février, a souligné NOAA.

Un incendie, le Smokehouse Creek, s'est déclenché au Texas en février, et a brûlé plus de 430.000 hectares, devenant le plus grand incendie de l'histoire de cet État du sud.

Le mois dernier seul se classe à la troisième place des mois de février les plus chauds aux États-Unis, selon les données de NOAA remontant sur les 130 dernières années. L'observatoire européen Copernicus a déclaré plus tôt cette semaine que les trois derniers mois avaient été les plus chauds jamais enregistrés dans le monde, février s'inscrivant dans une série de neuf records mensuels consécutifs.

Article original publié sur BFMTV.com