Publicité

Incendie de Wintzenheim : une enquête ouverte pour homicides involontaires

Une enquête a été ouverte pour homicides involontaires après l'incendie d'un gîte qui a fait onze morts le 9 août.  - Credit:SEBASTIEN BOZON / AFP
Une enquête a été ouverte pour homicides involontaires après l'incendie d'un gîte qui a fait onze morts le 9 août. - Credit:SEBASTIEN BOZON / AFP

Le parquet de Colmar, qui avait ouvert une enquête après l'incendie meurtrier de Wintzenheim, se dessaisit au profit de celui de Paris qui a ouvert vendredi une enquête pour « homicides et blessures involontaires aggravées », ont annoncé les deux juridictions dans un communiqué commun.

« Au regard du nombre de victimes réparties sur le territoire national et de l'ampleur des investigations à venir, la saisine du pôle des accidents collectifs du parquet de Paris a été sollicitée par le parquet de Colmar », précise le communiqué, signé par la vice-procureure de la République de Colmar, Nathalie Kielwasser, et le procureur adjoint de Paris, Eric Serfass.

« Le parquet de Paris ouvre ce jour une enquête préliminaire des chefs d'homicides et de blessures involontaires aggravées par la violation d'une obligation de sécurité ou de prudence prévue par la loi ou le règlement », selon la même source.

Jusqu'à présent, le parquet de Colmar avait ouvert une enquête en recherche des causes de la mort et de blessures. Les premiers éléments de l'enquête avaient « conduit à s'interroger sur les conditions matérielles et juridiques de sécurité du bâtiment », rappelle le communiqué.

Déterminer les « responsabilités pénales »

Nathalie Kielwasser avait en effet indiqué jeudi que la propriétaire du gîte, qui n'a pour l'heure pas été placée en garde à vue, n'avait pas sollicité le passage de la commission de sécurité.

Le gîte, une grange rénovée il y a quelques années, n'avait fait l'o [...] Lire la suite